Innastudio.com » Administration » Conseil financement innovation : qu’est-ce qu’il faut savoir ?

Conseil financement innovation : qu’est-ce qu’il faut savoir ?

Par Camille Roche le 5 octobre 2018

Dans le processus de recherche, le financement est une étape essentielle. Il existe pour cela des consultants professionnels de l’innovation spécialisés, qui interviennent afin d’accompagner les entreprises dans leur projet d’innovation.

Qu’est-ce que l’innovation ?

L’innovation est un terme mal utilisé par les entrepreneurs, beaucoup d’entreprises innovent sans le savoir. L’innovation est la mise en place d’un nouveau concept initiateur, qui crée de la valeur à l’entreprise sur le marché. elle peut être dite:

  • Incrémentale : lorsqu’elle améliore progressivement un produit,ou une technologie préexistante.
  • De rupture : lorsqu’elle introduit un nouveau produit, ou technologie après plusieurs recherches.

Une entreprise peut innover dans ces produits, mais pas que. Elle peut également innover dans son modèle de business, sa logistique, ses procédés de production et cela nécessite beaucoup d’investissement.

financementLes entreprises financent ces innovations souvent en s’endettant ce qui présente un risque interne énorme. Seulement l’état a mis en œuvre plusieurs aides directes et indirectes, pour aider les entrepreneurs. Il en existe actuellement 62. Ces aides peuvent être des:

  • Des aides fiscales.
  • Le subventionnement.
  • Des prêts.

Mais ces aides ne sont pas accessibles à toutes les entreprises. Il faut faire intervenir parfois des experts du financement pour y avoir accès.

Quels sont les dispositifs de soutien à l’innovation ?

L’état permet beaucoup de prêts et d’aides pour booster les nouvelles entreprises innovantes, et financer leurs innovations sous forme de prêts ou d’incitations fiscales diverses selon les entreprises, et l’envergure de leurs projets. Parmi ces aides on peut citer:Innover

  • Le statut JEI: permet de profiter d’assurances sociales, d’allocations familiales, d’exonération de cotisations et d’autres rémunérations spéciales.
  • Le rescrit fiscal: il apporte de l’éligibilité au projet d’innovation. Sa demande se fait au niveau de l’administration fiscale, ou bien de la DRRT ou alors l’ANR.
  • La valeur ajoutée d’ENNODEV: apporte de l’éligibilité au projet d’innovation lors d’une demande d’aide fiscale par exemple.
  • Les services du cabinet de financement et d’innovation.
  • Le crédit d’Impôt à innovation : Il propose 20 % des dépenses dont le plafond est à à 400 000 € par année. Pour en bénéficier il faut innover des produits avec des performances supérieures à celles du marché.
  • La Bourse French Tech: aux entreprises très récentes de moins d’une année, il peut atteindre 70 % des dépenses dont le plafond est de 30 000 € à 45 000 € pour une innovation de rupture.
  • Les fonds d’ambition numérique: il est de 1 à 10 millions d’euros pour aider les PME qui innovent dans le numérique, la robotique et les objets intelligents.
  • Le prêt participatif d’amorçage: dédié aux entreprises récentes de moins de 5 années. Ce prêt varie de 50 000 à 300 000 €. Son remboursement doit se faire en 8 ans.

Trois réductions sont possibles avec la loi Pinel

Si vous envisagez un tel investissement dans le monde de l’immobilier, il est sans doute judicieux de vous attarder sur la loi Pinel. Ce dispositif de défiscalisation est très prisé depuis quelques années. Vous n’aurez donc aucune difficulté pour trouver des logements compatibles, car certaines zones sont plus intéressantes que d’autres. Un investissement loi Pinel peut apparaître comme très complexe. Vous avez donc besoin d’informations pertinentes notamment pour les trois paliers.

  • Pour une mise en location sur 6 ans, vous aurez 12 % du montant investi pour votre logement.
  • Le pourcentage passe à 18 % si la mise en location est plus conséquente, vous devez donc signer un contrat sur 9 ans.
  • Pour une mise en location sur 12 ans, vous devez investir près de 21 %.

Le dispositif Pinel apporte donc de réels atouts sur le long terme, car il s’agit d’un investissement sur plusieurs années. Vous ne devez pas envisager ce mode opératoire si vous souhaitez un retour positif immédiatement. Il existe d’autres procédés aussi intéressants qui peuvent vous apporter des avantages très rapidement. Si vous envisagez la loi Pinel, vous êtes engagé au minimum pendant 6 ans, mais vous percevez tout de même les loyers. Ces derniers vous aident ainsi à rembourser les mensualités de votre prêt par exemple. Généralement, les établissements banquiers sont plus ouverts lorsque des financements de ce genre sont proposés. Par conséquent, si vous avez un dossier avec un tel dispositif, il y a de grandes chances pour que votre conseiller financier donne son accord.

Camille Roche

Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

(No Ratings Yet)
Loading...