Perp : qu’est ce que c’est ?

Le troisième âge est probablement l’âge où l’on est le moins actif pour la plupart, ou le plus actif pour d’autres. Nombreux sont les chefs d’entreprises et de PDG qui, à leur vieillesse, se sont vus offrir les postes qu’ils occupent aujourd’hui, qu’à partir d’un certain âge où la plupart partent en retraite.

Cependant, pour la majorité des gens, c’est à un plan retraite qu’il faut penser, aux revenus qu’ils pourraient percevoir après avoir longtemps travaillé en tant que salariés dans telle ou telle entreprise, et c’est là qu’intervient le plan d’épargne retraite populaire ou plus communément appelé PERP.

Mais concrètement, un PERP c’est quoi ?

C’est tout simplement un produit d’épargne à long terme qui à l’âge de votre départ, vous permettra de percevoir un salaire supplémentaire. Il peut vous être reversé sous forme de capital à 20%, et permet d’une autre part, si vous le souhaitez d’utiliser l’épargne accumulée pour financer l’achat d’une résidence principale.

Pour souscrire à un plan d’épargne retraite populaire vous devrez vous adresser à :

  • Une banque.
  • Une mutuelle, qui est généralement là cela se fait de façon courante.
  • Une compagnie d’assurance.
  • Un organisme de prévoyance.

Mais souscrire à ce type de plan nécessite une assurance-vie également, avec trois types de contrats possibles. Le premier est l’acquisition d’une rente viagère différée, le deuxième est la constitution d’une épargne qui sera convertie en unités ou bien des points de rentes et le troisième permettra de constituer un capital qui sera lui converti en rente viagère.

Mais comment se déroulent les versement des plans d’épargne retraite populaire ? C’est tout simple comme procédé. Vous avez deux choix, soit le paiement programmé ou libre sans aucune condition sur le montant à payer. Cependant, l’organisme qui gère le PERP est dans l’obligation de respecter un certain nombre de conditions bien précises telles que l’information du souscripteur et ce, de façon régulière, de l’évolution de son compte, annuellement du montant des frais qui pourraient éventuellement être prélevés et donner une estimation de la rente viagère qu’il est censé verser à l’assuré ainsi que la précision dans le cas du transfert de son contrat les condition appliquées.

Toutes ces conditions devront, et de façon obligatoire, être respectées par l’organisme qui se chargera du PERP de son client, afin que tous ses droits soient assurés.

Comment bien choisir son plan d’épargne retraite populaire ?

Il existe un nombre important d’offres présentes aujourd’hui. Vous avez donc l’embarras du choix. Elles sont proposées principalement par les banques. Il existe donc, plusieurs modes de gestion. Le perp en euro qui vous garantit une certaine sécurité, sachant que l’épargne versée ne peut diminuer et les gains seront enregistrés définitivement, la perp à gestion sécurisée ainsi que la gestion libre.

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Camille Roche
Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *