Plafond loyer pinel : quelles limites sont imposées ?

Le dispositif Pinel est un moyen de défiscalisation bien connu depuis 2014. Les contribuables peuvent bénéficier de réductions d’impôts intéressantes grâce à cette loi. Investir dans un logement neuf et le mettre en location peut vous apporter jusqu’à 21% de réduction d’impôt sur 12 ans. Cependant, pour être éligible, le loyer imposé doit être en dessous d’un certain seuil.

Pourquoi en est-il ainsi ? Il est clair que l’objectif premier de la loi Pinel est de rendre la location dans certaines zones plus accessible. Les catégories ciblées sont à revenu et budget restreints, les loyers doivent donc être adaptés à celles-ci.

Comment calculer le loyer Pinel ?

Trois paramètres importants entrent dans le calcul du loyer Pinel :

  • La zone où se trouve le logement.
  • La surface utile du logement.
  • Le coefficient Pinel.

Pour avoir une estimation correcte du loyer Pinel que vous pourrez demander, il faut pleinement comprendre comment le calcul se fait.

Le barème de la zone

Toutes les zones éligibles à la loi Pinel sont touchées par le problème du logement, mais certaines le sont plus que d’autres.

En fonction de la zone, le barème change.

Dans la zone A, il est à 12,59 € /m², alors que dans la zone Abis, il s’élève à 16,96 € /m². Dans la zone B, un peu moins concernée, il n’est qu’à 10,15 € le mètre carré.

Il est donc plus avantageux de choisir un logement dans la zone Abis. En revanche, vu qu’ils sont plus coûteux, le bénéfice est maigre.

La surface utile

Il faut avoir la bonne définition de surface utile. En effet, il ne faut pas faire l’erreur de penser que c’est la même chose que les surfaces habitables, loin de là.

En réalité, la surface utile = la surface habitable + la moitié des surfaces annexes.

Il faut également avoir la bonne notion de surface annexe. Si les parkings ne sont pas compris, les balcons et les caves peuvent être comptabilisés.

Le coefficient Pinel

Cette variable est calculé comme suit :

Le coefficient Pinel = 0,7 + 19/S ; où S est la surface utile.

Cependant, il ne faut pas oublier d’arrondir le chiffre obtenu à la deuxième décimale. Si celui ci dépasse 1,2 , il faudra prendre cette dernière valeur.

Après avoir obtenu ces trois valeurs, vous n’aurez plus qu’à les multiplier entre eux. Ainsi, votre loyer sera égal à l’opération suivante :

Le barème de la zone x le coefficient Pinel x la surface utile soit : le barème de la zone x la surface utile x( 0,7 + 19/S )

Pour faire plus vite

Pour éviter de se tromper, mais surtout pour gagner du temps, il existe des simulateurs en ligne. Rien qu’en introduisant la surface utile et la zone où se trouve votre logement, il fait tout le travail à votre place.

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Camille Roche
Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *