Plan épargne retraite : qu’est-ce que c’est ?

La plupart des banques et assurances proposent maintenant des plans d’épargne retraite. Ces derniers, contrairement à l’assurance vie, permettent au souscripteur de réduire son impôt sur le revenu. C’est pourquoi ils sont assez appréciés. Les plans d’épargne retraite sont parfaits pour compenser la baisse de revenu à la retraite. Cependant, l’offre sur le marché est très riche et l’on pourrait facilement s’y perdre. Mais ne vous inquiétez pas, on vous dit tout.

Le principe du plan épargne retraite populaire (PERP) :

Le plan épargne retraite est un produit d’épargne visant à aider les personnes désirant augmenter leurs revenus à la retraite. Il permet de bénéficier par la même occasion d’exonération d’impôt à hauteur du montant payé dans la limite du plafond global. Et ce pour chaque membre du foyer fiscal.

Les cotisations sont capitalisées et commenceront à être reversées à l’âge de la retraite sous forme de rente viagère. Elles peuvent également être reversées à une personne désignée en cas de décès du souscripteur.

Il n’y a pas d’âge minimum pour souscrire à un tel plan même s’il est préférable que le souscripteur soit actif.

De plus, le versement des cotisations peut être libre ou programmé et il en est de même pour les montants. Toutefois, l’établissement qui gère le plan de retraite est tenu d’informer le client sur les frais de tenue du compte, l’évolution de celui-ci ainsi qu’une estimation de la rente viagère qu’il devra lui reverser.

Conseils pour choisir votre plan d’épargne retraite :

Lors du choix du plan d’épargne retraite il est important d’être attentif à certains détails. Entre autre :

  • Les frais qui seront prélevés à chaque étape du contrat qui sont : les frais de gestion, d’entrée et d’arrérages.
  • Le type de versement, libre ou prédéfini.
  • Le type de gestion du PERP qui peut être du plus sécurisé au moins sécurisé soit en euros, en gestion sécurisée ou en gestion libre.
  • Il faut aussi prendre en compte certains détails comme le mode de calcul de la rente viagère, les fonds et les garanties disponibles.
  • Il est possible de faire appel à un gestionnaire de patrimoine pour vous conseiller et vous aider dans vos démarches pour être sûr de faire le bon choix.

En conclusion, il faut garder en tête que le capital épargne ne sera disponible qu’à trois conditions : lorsque le souscripteur atteint l’âge de la retraite il pourra disposer de seulement 20% de son capital et le reste sous forme de rentes viagères. Ou dans le cas du décès du souscripteur. Et enfin, dans des circonstances exceptionnelles comme l’invalidité, le décès de l’époux, le surendettement ou encore la cessation des droits aux allocations chômage. De plus, sachez que la retraite complémentaire sera soumise à l’impôt au même titre que la retraite.

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Camille Roche
Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *