Simulation impôt : comment se fait le calcul ?

Tout le monde déteste payer ses impôts, mais tout le monde ne sait pas forcément pourquoi ils paraissent si élevés. Quotient familial, revenu net imposable et barème progressif sont des notions à connaître absolument pour que les choses s’éclaircissent.

Les notions essentielles pour comprendre le calcul de ses impôts

Quand il s’agit d’impôts sur le revenu, on parle de barème progressif car il y a plusieurs tranches d’impositions qui dépendent du revenu net imposable. En clair, le niveau d’imposition est proportionnel au revenu net imposable. Ce barème est revu tous les ans. Pour cette année, il est ainsi :

  • La tranche du revenu net imposable allant jusqu’à 9 807 euros n’est soumise à aucun impôt.
  • La tranche du revenu net imposable comprise entre 9 807 et 27 086 euros est soumise à un impôt de 14%.
  • La tranche du revenu net imposable comprise entre 27 086 et 72 617 euros est soumise à un impôt de 30%.
  • La tranche du revenu net imposable comprise entre 72 617 et 153 783 euros est soumise à un impôt de 41%.
  • La tranche du revenu net imposable qui dépasse 153 783 euros est soumise à un impôt de 45%.

Il faudrait en outre se mettre d’accord sur les définitions de deux notions essentielles :

  • Le quotient familial : c’est une valeur qui permet de faire un ajustement de l’impôt sur le revenu en fonction du nombre de personnes comprises dans un foyer fiscal. Il s’agit d’un nombre de parts calculé en fonction de la composition de la famille du contribuable. Une part est attribuée aux personnes vivant seules et deux parts aux personnes unies par un mariage ou un PACS. Une demi-part vient s’ajouter pour chaque enfant à charge, et une part pour chaque enfant à charge vient s’ajouter à partir du troisième enfant.
  • Le revenu net imposable : le RNI est la référence sur laquelle s’appuie l’administration fiscale pour déterminer le montant de l’impôt sur le revenu. Pour l’obtenir, il faut additionner les différentes sources de revenus qui sont notamment les BIC (bénéfices industriels et commerciaux), le salaire et les revenus fonciers puis déduire les charges déductibles, de possibles pertes et des abattements.

Comment faire une simulation de son impôt sur le revenu ?

Avec toutes ces informations en main, la procédure pour faire le calcul est assez simple. L’impôt se calcule en divisant le revenu net imposable par le quotient familial. Puis, en appliquant à chaque tranche du RNI le pourcentage qui lui correspond. Enfin, le résultat qu’on obtient est multiplié par le quotient familial.

C’est les sites gouvernementaux qui vous permettent d’effectuer le calcul le plus précis qui soit. Vous trouverez également des exemples concrets et une documentation qui vous aidera à y voir plus clair et à savoir faire le calcul vous-même.

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Camille Roche
Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *