Apple aurait dépensé des milliards de dollars

En Chine, la Pomme a été la cible d’une arnaque de grande envergure qui a pu lui coûter plusieurs milliards de dollars. Ce sont les iPhone qui étaient au centre de cette fraude et elle perdurait depuis 2013.

Des réparations d’iPhone très frauduleuses

Ceux qui ont pu s’attaquer à la firme de Cupertino ont eu l’occasion de gagner le jackpot avec leur méthode très bien ficelée.

  • Ils détournaient ou volaient des iPhone officiels.
  • Ils démontaient les mobiles afin de retirer tous les composants officiels.
  • Les écrans, la carte-mère et les processeurs étaient remplacés par des copies.
  • Ils se rendaient ensuite dans des Apple Store pour demander des réparations.
  • Ils retrouvaient des iPhone neufs avec de nouveaux composants.
  • Ils revendaient d’un côté les iPhone à des prix d’or et de l’autre les composants.
  • Apple aurait dépensé des milliards de dollars à cause de cette fraude.

La firme de Cupertino n’a pas compris rapidement l’envers du décor, car cette fraude a duré plusieurs années puisqu’elle a commencé en Mai 2013. Pourtant, les statistiques étaient très douteuses, une boutique de Shenzhen avait enregistré près de 2000 réparations. Ces dernières étaient donc spectaculaires, mais Apple a tout de même procédé au changement de composants.

La fin de la réparation des iPhone

Apple a eu l’idée de relever les identifiants lors des réparations et lorsqu’ils étaient modifiés très rapidement, il y avait de grandes chances pour qu’une arnaque soit au rendez-vous. En effet, lorsque vous portez votre iPhone dans une boutique et que vous le recevez neuf, vous conservez votre identifiant. Avec ce mode opératoire, la firme de Cupertino a constaté que 60 % des demandes en Chine étaient frauduleuses. Malgré la découverte de cette arnaque, il était pratiquement trop tard, car Apple avait déboursé des sommes astronomiques pour la Chine, elles avoisineraient les 3.7 milliards de dollars.

Apple a donc dégainé l’artillerie lourde avec des preuves d’achat des iPhone ou encore des outils pour diagnostiquer les composants dans le but de vérifier leur provenance. Certains fraudeurs avaient toutefois mis en place un système encore plus impressionnant en récupérant par exemple de vrais numéros de série qu’ils pouvaient graver officiellement sur les composants. Aucune des méthodes n’a pu porter ses fruits puisque les personnes malveillantes réussissaient toujours à détourner le système.

L’entreprise de Tim Cook a donc pris le taureau par les cornes en choisissant de ne plus réparer des iPhone dans ces boutiques chinoises. Désormais, les mobiles sont transmis à un centre officiel qui examine en profondeur tous les téléphones portables afin d’écarter les plus douteux. Les ingénieurs ont aussi développé des composants spécifiques qu’il est possible de vérifier avec des logiciels spéciaux. Dans tous les cas, si vous avez un iPhone chinois et que vous souhaitez le faire réparer, il sera envoyé au dépôt alors que ce n’est pas le cas pour les autres.

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Camille Roche
Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *