Innastudio.com » Apple » Apple : de Berlin à Bruxelles en passant par Paris, l’objectif n’a pas changé

Apple : de Berlin à Bruxelles en passant par Paris, l’objectif n’a pas changé

Par Camille Roche le 7 novembre 2018

Comme l’an dernier, Tim Cook profite d’un événement européen à Bruxelles ce mercredi 24 pour faire une tournée européenne. Selon nos informations, il sera reçu ce mardi 23 par le président de la France. Lors des discussions, les questions de protection des données personnelles et les projets de taxation des GAFA seront abordés. Retrouvez ici les détails de cette tournée du patron de la marque à la pomme.

Apple : de Berlin à Bruxelles en passant par Paris, l’objectif n’a pas changé

Tim Cook à l’Élysée : la rencontre sera intense

« Je suis un grand fan du RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données personnelles). » Ce sont les premiers mots prononcés par Tim Cook lundi à Berlin dans le cadre de sa tournée de capitales du vieux continent. Il enchainera sa tournée avec une visite à Paris où il sera reçu par Emmanuel Macron avant de se rendre au Parlement européen où il aura la lourde responsabilité de défendre les actions d’Apple dans le cadre de la conférence internationale annuelle qui rassemble les CNIL du monde entier.

La rencontre entre Emmanuel Macron et Tim Cook promet d’être intense. En mars dernier, la France menaçait d’assigner Google et Apple devant le tribunal du commerce de Paris. Ces géants du numérique étaient en effet accusé d’utiliser des pratiques commerciales abusives. Par cette menace, le gouvernement français souhaitait remettre en cause la grille forfaitaire mise en place par les magasins d’applications Google Play et App Store. En réalité, ces derniers perçoivent jusqu’à 30 % des revenus générés par la vente des applications.

L’an dernier, le patron d’Apple avait visité plusieurs jeunes entreprises à Paris dont My Little Paris ou Coach Guitar qui éditent des applications sur iOS. Son objectif était notamment de mettre en valeur les apports indirects de sa société à l’économie de la France.

Pour Tim Cook, la régulation sur la protection des données devrait être renforcée…

Sur la question de la protection des données et de la vie privée des utilisateurs, Tim Cook veut se démarquer de ses homologues Google et Facebook. En effet, ces concurrents directs de la marque à la pomme ont été récemment frappés par des cas de piratages informatiques pour le moins rassurant. La série a commencé fin septembre avec la plateforme de Mark Zuckerberg qui reconnaissait avoir subi une attaque ayant pour cible les données personnelles de 30 millions de comptes. Quelques jours après, c’est au tour de Google de révéler le piratage de plus de 500 000 membres de son réseau social Google +.

Lundi matin dans la capitale allemande, le patron de la marque à la pomme a estimé que le RGPD était une bonne chose. Il souhaiterait également que cette régulation puisse s’étendre à d’autres pays. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il affirme : « Nous aimerions voir, pas seulement les États-Unis, mais de nombreux autres pays suivre l’exemple de l’Europe et même le dépasser. ».

Tournée européenne de Tim Cook : la taxation des GAFA sera abordée

En plus de la question des données personnelles, la taxation des GAFA est l’autre sujet au menu de la visite du patron d’Apple en Europe. Mardi, le ministre français de l’Économie espère convaincre les autres pays de l’UE d’appuyer le projet de la Commission européenne de taxer les revenus des géants du numérique. Cette taxe concerne notamment :

  • Google ;
  • Apple ;
  • Facebook ;
  • Amazon.

Selon des chiffres de la Commission européenne, grâce à l’optimisation fiscale, les grandes entreprises du secteur technologique, paient en moyenne 9 % d’impôts sur les sociétés dans l’UE, contre 23 % pour le reste de l’économie. Si la taxation des GAFA est une priorité pour Bruno Le Maire, certains pays sont toujours réticents. Dimanche, Olaf Scholz, le ministre des Finances d’Angela Merkel s’est prononcé en faveur de l’instauration d’un impôt minimum à l’échelle mondiale pour les multinationales.

Camille Roche

Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 5 (1 votes, average: 5,00 out of 5)
You need to be a registered member to rate this.
Loading...