Innastudio.com » Apple » Apple enquête sur un cas de travail au noir en Chine

Apple enquête sur un cas de travail au noir en Chine

Par Camille Roche le 6 novembre 2018

D’après une information du « Financial Times », la firme californienne aurait ouvert une enquête sur Quanta Computer, son sous-traitant chinois. Selon les témoignages, la société de Tim Cook aurait été avertie par l’association Sacom qui a son siège à Hong Kong. Il semblerait en effet que des stagiaires auraient intervenir sur la fabrication d’Apple Watch ce qui pourrait entraver la performance de cet appareil.

Apple enquête sur un cas de travail au noir en Chine

Travail illégal en Chine : Apple précise que la situation date de longtemps

Selon les témoignages que les étudiants auraient fournis à l’association de défense des droits des travailleurs, ces derniers auraient contribué à l’assemblage de la montre connectée du fabricant de l’iPhone. Rappelons que depuis le lancement de l’Apple Watch en 2015, la firme de Tim Cook en a vendu des dizaines de millions, dont certains modèles dépassent les 1000 euros.

Il parait en outre qu’ils ont été contraints de travailler la nuit en faisant des heures supplémentaires pour réussir la mission qui leur était assignée. Les stagiaires précisent que leurs enseignants les avaient menacés de ne pas leur donner leur diplôme de fin de formation, s’ils ne terminaient pas leur stage. « Si on avait refusé de travailler ici, l’école ne nous aurait pas donné notre certificat de fin d’études », a affirmé un stagiaire de commerce en ligne cité dans le rapport.

Si la législation chinoise autorise les stages professionnels, elle interdit certaines pratiques. Elles incluent :

  • Le travail de nuit ;
  • Les heures supplémentaires ;
  • L’intimidation au travail ;
  • Etc.

Une enquête qui pourrait prendre une autre tournure dans les jours à venir

L’ONG Sacom a mené une enquête cet été auprès de 28 personnes sur un site de production de montres Apple Watch basé à Chongqing. À l’unanimité, ces dernières sont déclarées n’avoir pas été volontaires pour y travailler. « Nous sommes comme des robots sur les lignes de production », souligne un jeune de 18 ans. « L’usine ne pourrait pas fonctionner sans étudiants stagiaires », raconte l’un des stagiaires.

L’association Sacom indique également qu’environ 120 étudiants travaillaient dans cette même usine. L’enquête pourrait donc concerner beaucoup plus de personnes que les quelques stagiaires qui ont témoigné.

Dans leurs pics de production, certaines usines collaborent avec des écoles techniques pour s’approvisionner en main-d’œuvre. De ce fait, des étudiants sont amenés à faire des travaux qui n’ont rien à voir avec leur cursus universitaire.

L’enquête de la multinationale américaine devrait déterminer si de telles choses se sont effectivement passées dans l’usine de son sous-traitant Quanta Computer. Dans un interview, un porte-parole de la marque à la pomme a précisé : « Nous avons une tolérance zéro pour la non-conformité à nos normes et nous allons entreprendre une action rapide et mettre en place une réponse appropriée si nous découvrons des violations ».

Quanta Computer préfère garder le silence…

Jusque-là, Quanta qui collabore également avec d’autres marques, n’a pas répondu à une demande de commentaire de l’AFP. Néanmoins, Wei Gu, une porte-parole d’Apple, a assuré que la firme de Cupertino était « en train d’enquêter d’urgence sur les signalements faisant état du recrutement en septembre d’étudiants stagiaires ».

Ces accusations posent de nouvelles questions sur la façon dont sont fabriqués les produits de la marque à la pomme en Chine. Elles font suite à une vague de suicides qui avait connu son apogée en 2010.

Pour rappel, Apple a déjà fait face à de tels cas de travail illégal dans le passé. Cette situation l’a d’ailleurs poussé l’an dernier à admettre que plusieurs stagiaires avaient déjà assemblé des iPhone X dans l’usine appartenant à Foxconn. Cette usine est déjà la cible de vives critiques pour avoir également forcé des étudiants à assembler des appareils Amazon ou encore des PlayStation 4.

Camille Roche

Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 5 (1 votes, average: 5,00 out of 5)
You need to be a registered member to rate this.
Loading...