Apple ne facilite pas la réparation des appareils

Lorsque votre iPhone, votre iPad ou votre Mac connaît une petite baisse de régime, vous avez l’habitude de vous tourner vers un réparateur classique, car le prix est sans doute plus faible que celui affiché par le service client de la Pomme. Toutefois, Apple aurait l’intention de rendre votre quotidien encore plus compliqué avec un logiciel anti-réparations.

Privilégiez les réparations dans le circuit officiel

Si vous possédez un ou plusieurs produits de la Pomme croquée, vous savez sans doute qu’il est difficile de les réparer. Certains sites ont même étudié de très près le démontage pour savoir si les particuliers pouvaient acheter les produits et effectuer eux-mêmes les réparations. Les résultats ne sont pas ceux escomptés, car les iPhone, iPad et autres iMac sont très difficiles à ouvrir sans endommager la coque et les composants.

  • Si vous pensez que la situation ne pouvait pas être plus compliqué, vous serez surpris d’apprendre qu’Apple aurait penché sur un logiciel anti-réparations.
  • Les produits estampillés Apple pourront être réparés, mais uniquement dans le circuit officiel.
  • Si vous sortez de ce circuit, la réparation sera donc impossible à cause de ce nouveau logiciel de verrouillage.
  • Une tentative pourrait même être préjudiciable, car elle entraînerait la désactivation des appareils.

L’enquête menée montre que ce sont les MacBook Pro et les iMac Pro qui sont concernés par cette actualité qui ne devrait pas plaire aux propriétaires.

Quelques interventions seulement sont concernées

Apple souhaite garder la main sur le développement et la réparation de ses produits, car l’entreprise de Cupertino pense qu’elle est sans doute la seule capable de trouver une solution. Elle ne veut pas que des sociétés non reconnues puissent mettre les mains dans ses conceptions. Ce sont bien sûr des suppositions, car il est difficile d’avoir la version d’Apple. La firme reste muette face aux rumeurs et elle ne va sans foute pas commenté celle-ci. Le logiciel anti-réparations serait utilisé pour quelques interventions seulement :

  • Les écrans.
  • Les cartes mères.
  • Les systèmes de stockage.

Si vous avez un problème de batterie, vous pourriez éventuellement vous tourner vers une boutique traditionnelle. Les détracteurs n’ont pas attendu pour s’emparer de l’affaire en estimant qu’Apple prouve une nouvelle fois qu’elle souhaite conserver la main sur le circuit dédié aux réparations. Même si le matériel « Pro » semble être privilégié pour ce logiciel, il y a de grandes chances pour que le mode opératoire soit étendu à toute la gamme.

Comme l’entreprise de Tim Cook ne devrait pas se prononcer, il faudra donc patienter. C’est donc une affaire à suivre de très près, car elle pourrait être très agaçante pour tous ceux qui détiennent du matériel.

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Camille Roche
Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *