Innastudio.com » Apple » Apple, victime de la ruse des clients en Chine

Apple, victime de la ruse des clients en Chine

Par Émilie Petit le 19 octobre 2018

Explosion du marché gris, clients découragés par les prix trop élevés, contrefaçons, pressions gouvernementales sont autant de problèmes auxquels est confrontée la marque à la pomme dans sa conquête du marché chinois. Aux dernières nouvelles, le site américain « The Information » évoque une escroquerie qui a coûté des milliards à Apple. Que s’est-il vraiment passé ? Réponse dans la suite de cet article.

Apple, victime de la ruse des clients en Chine

Une escroquerie qui a un peu trop duré

Selon le site « The Information », la firme de Cupertino lutte depuis 2013 contre une énorme fraude qui lui aurait fait perdre des milliards de dollars. Les escrocs ont en effet développé une technique simple et efficace qui leur permet de faire le maximum d’argent avec un iPhone.
Le mode opératoire est simple. Les malandrins volent ou achètent un ou des iPhone et en retirent des éléments qu’ils remplacent par des versions contrefaites. Une fois le forfait commis, ces individus mal intentionnés se rendent dans l’Apple Store le plus proche pour faire réparer leur iPhone dans l’intention d’obtenir des modèles neufs. Ainsi, pour une fraction de leur prix, ces supposés fans de la marque à la pomme pouvaient avoir des appareils tout neufs et des composants d’origine qu’ils vont ensuite revendre au marché noir. Intelligent, n’est-ce pas ? D’après la même source, les composants les plus visés sont :

  • le processeur ;
  • l’écran ;
  • la carte mère.

D’après les résultats d’une enquête, le site « The Information » révèle que les escrocs ont juste profité d’une faille dans la politique de garantie et de service après-vente de la firme californienne. En proposant aux clients de leur changer tout appareil manifestant un dysfonctionnement, Apple leur a certainement ouvert les vannes de la fraude. Les clients chinois ont d’ailleurs profité de ce manque de vigilance pour faire gain double tout en créant un énorme manque à gagner au fabricant de l’iPhone.

Apple tente au mieux de lutter contre la fraude

L’enquête révèle par exemple qu’une boutique Apple à Shenzhen recevait jusqu’à 2 000 réclamations par semaine. Des escrocs payaient même d’autres personnes pour faire la queue, chacun, avec un iPhone cassé à la main pour bénéficier du service de réparation. Face à cet afflux, Apple était obligée de fermer la boutique.
L’entreprise de Tim Cook a alors pris des mesures pour pouvoir identifier les fraudeurs. L’une d’entre elles consistait par exemple à détecter les identifiants qui changeaient après la réparation. Sur une certaine période, ce chiffre est porté à près de 65 % rien qu’en Chine. Ce constat a poussé la marque à la pomme à exiger une preuve d’achat de chaque client chinois avant de leur faire profiter du SAV. Dans leur ruse, les escrocs ont envahi le système et l’ont rendu non fonctionnel. Apple venait ainsi de perdre une bataille, mais elle n’avait pas encore perdu la guerre.

Dans sa détermination à enrayer l’escroquerie, la firme californienne a développé des programmes qui permettent à ses réparateurs agréés de détecter les composants contrefaits sans forcément ouvrir l’appareil. De leur côté, les hackeurs chinois n’ont pas hésité à trafiquer leurs iPhone de sorte qu’ils ne s’allument plus.

Apple : jusqu’où ira-t-elle dans sa chasse aux escrocs ?

Face à cette situation, Apple a fini par interdire toute réparation d’un appareil chinois dans ses magasins. Désormais, chaque iPhone présentant un défaut devra aller dans un centre de réparation spécialisé où l’appareil est démonté pour suivre certains tests. Lors du service après-vente, les techniciens doivent par exemple appliquer un vernis étanche sur le smartphone pour détecter les éventuelles contrefaçons.
Grâce à cette mesure, la firme de Cupertino a pu réduire ses frais de réparations en Chine. Mais, Apple ne compte pas baisser les bras. Aux dernières nouvelles, on apprend que le fabricant de l’iPhone mène déjà le même combat en Turquie et aux Émirats arabes unis.

Émilie Petit

Spécialiste de la mode et de la beauté, j’enquêterais sur les Fashion Week pour vous partager mes coups de coeur, mais également mes astuces pour accessoiriser vos tenues.

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 5 (1 votes, average: 5,00 out of 5)
You need to be a registered member to rate this.
Loading...