Innastudio.com » Apple » Chine : Apple enquête sur des allégations de travail illégal

Chine : Apple enquête sur des allégations de travail illégal

Par Camille Roche le 3 novembre 2018

Une fois encore, l’entreprise de Cupertino se trouve mêlée à une affaire de travail illégal en Chine. L’entreprise de la marque à la pomme s’est lancée dans des investigations sur un de ses sous-traitants qui est accusé de travail illégal.

Concrètement, il est reproché à ce sous-traitant d’avoir fait travailler en pleine nuit des lycéens qui se trouvaient en stage. Vingt de ces lycéens ont affirmé avoir été victimes d’exploitation de la part de l’entreprise Quanta Computer. Ces informations sont relayées par le Financial Times dans un de ses articles.

Les témoignages de ces 28 lycéens n’ont pas été recueillis par le journal Financial Times, mais par une association basée à Hongkong et qui a pour mission de défendre les droits des travailleurs.

Chine : Apple enquête sur des allégations de travail illégal

Exploitation et autres trafics d’influence

L’entreprise sur qui porte ces accusations est une entreprise taïwanaise faisant en effet partie des multiples sous-traitants de la marque de la pomme. Il faut s’arrêter à ce niveau pour dire le géant américain des nouvelles technologies compte plus de 750 sous-traitantes reparties sur la surface de la Terre.

L’entreprise sous-traitante de Apple Quanta Computer s’occupe des montres de la marque de la pomme, les Apple Watch. Ce travail se fait à Chongqing. C’est donc au sein de cette usine que les lycéens stagiaires affirment avoir été exploités. Pourtant, ces lycéens se trouvaient dans cette usine en tant que stagiaires. Cependant, ils auraient été employés sur les lignes d’assemblage des Apple Watch. Ces lycéens disent avoir travaillé en dehors des heures de travail réglementaires et même dans la nuit. Plus exactement ces lycéens affirment qu’ils travaillaient de huit heures de la nuit jusqu’à huit heures du matin et qu’en plus, il ne leur était accordé qu’un seul jour de repos.

Parmi les 28 lycéens ayant témoigné devant cette association qui défend les droits des travailleurs, 11 ont affirmé qu’ils avaient été forcés par leurs professeurs à faire ce travail. D’après ces lycéens, ces professeurs auraient usé de menaces pour contraindre les lycéens à faire ce travail d’assemblage des Apple Watch dans l’usine de ce sous-traitant de la marque à la pomme. Les menaces dont il est question ici, consistaient à leur faire comprendre que si jamais ils refusaient de faire ce travail d’assemblage, ils ne seraient pas diplômés. D’après l’association de défense des droits des travailleurs qui a recueilli les témoignages de ces lycéens, ils devaient être environ 120 élèves qui auraient été exploités par l’entreprise Quanta Computer.

La réaction d’Apple

Une fois ces accusations portées sur son sous-traitant Quanta Computer, la marque de la pomme s’est exprimée à travers un de ses porte-paroles :

  • Apple a simplement laissé entendre qu’elle ne réservait aucune tolérance en cas de violation de ses normes.
  • Elle a fait savoir qu’elle apporterait une réponse dans le cas où il ressort de l’enquête menée qu’il y a effectivement eu des violations des normes établies par l’entreprise.

Va-t-on vivre la séparation entre Apple et son sous-traitant taïwanais Quanta Computer ? Attendons la suite de l’affaire.

Une fois encore !

Il faut noter que la marque à la pomme avait aussi fait face à des accusations sur des conditions de travail illégales toujours en Chine. Une fois encore, le journal Financial Times nous renseignait sur le fait que trois mille étudiants de la ville de Zenghzou avaient dû faire des heures supplémentaires pour que la production de l’iPhone X aille plus vite. Cette fois, c’était un autre sous-traitant de la marque qui était pointé du doigt ; il s’agissait de l’entreprise taïwanaise Foxconn.

Camille Roche

Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 5 (1 votes, average: 5,00 out of 5)
You need to be a registered member to rate this.
Loading...