Innastudio.com » Apple » La catégorie services d’Apple constitue sa deuxième meilleure source de revenus

La catégorie services d’Apple constitue sa deuxième meilleure source de revenus

Par Camille Roche le 30 octobre 2018

La catégorie « services » d’Apple est devenue une activité incroyablement rentable pour le fabricant d’iPhone. C’est le segment de l’activité d’Apple qui génère de l’argent à partir du contenu et des services numériques, et c’est devenu un moteur si important qu’il est aujourd’hui devenu la deuxième source de revenus d’Apple après l’iPhone, une source déjà très importante.

La catégorie services d'Apple constitue sa deuxième meilleure source de revenus

De quels « services » parle-t-on ?

On l’a vu plus haut, les services fournis par Apple à ses utilisateurs représentent une source de revenus extrêmement lucrative, des gains non négligeables pour la marque à la pomme. En effet, seul les revenus liés à l’iPhone sont plus importants. Mais le terme « services » est plutôt vague et peut-être vous demandez-vous ce qu’implique concrètement cette activité. Eh bien, ne cherchez plus ! Ces services sont les suivants :

  • iTunes ;
  • App Store ;
  • Apple Music ;
  • iCloud.

Mais est-ce une source de revenus pérenne ?

Naturellement, ce sera quelque chose à surveiller de près la semaine prochaine, quand Apple publiera ses résultats du quatrième trimestre fiscal le 1er novembre 2018, mais nous pouvons déjà faire des suppositions éclairées sur ce que nous allons probablement entendre.

Tout d’abord, l’estimation moyenne de 20 analystes qui couvrent les actions d’Apple est que cette catégorie va montrer une augmentation de 21,23 pourcents des revenus la semaine prochaine.

C’est ce qu’a déclaré Philip Elmer-DeWitt, observateur et journaliste de longue date, spécialiste d’Apple, qui a publié aujourd’hui sur son blog les prévisions de 10 analystes professionnels et de 10 analystes indépendants qu’il a interrogés sur le sujet. Il a obtenu des estimations de revenus pour les services Apple allant de 9,5 milliards à 12,8 milliards $. Cela représenterait une augmentation de 12 pourcents, voire une hausse de 50 pourcents dans cette catégorie, l’estimation moyenne atteignant 21,23 pourcents. Pour une comparaison amusante, comparez ces résultats à ceux présentés par le célèbre équipementier sportif Nike, qui a un chiffre d’affaires à peu près comparable, mais qui n’a pu augmenter son chiffre d’affaires qu’au quatrième trimestre de 10 pourcents à 9,95 milliards de dollars, qui vient d’être annoncé.

C’est une croissance régulière et cela représente un bon signe pour une catégorie qui est désormais également plus importante que les lignes d’affaires iPad ou iMac d’Apple, bien qu’elle soit légèrement inférieure à la croissance de 34 pourcents des revenus de la catégorie au cours de l’année précédente. Pour être juste, cette augmentation de 34 pourcents l’an dernier comprenait une manne de 640 millions de dollars provenant d’une source non identifiée qu’Apple a réservée dans cette catégorie. Si on enlève cela, l’augmentation réelle n’aurait alors été que de 24 pourcents.

Une réponse sûre la semaine prochaine

Nous verrons la semaine prochaine à quel point Apple s’est rapprochée de l’objectif qu’elle s’était fixé l’année dernière, à savoir doubler les revenus des services pour les porter à 14 milliards de dollars par trimestre d’ici 2020. Apple a certainement encore beaucoup de marge de croissance ici, comme l’a expliqué Katy Huberty, analyste de la banque américaine Morgan Stanley, plus tôt cette année.

L’analyste a estimé le chiffre d’affaires des services d’Apple à 30 dollars par appareil, notant que moins de 20 pourcents de la base d’installation totale de l’entreprise est actuellement abonnée à l’un de ses services payants comme Apple Music. Cela l’a amenée à prédire qu’au cours des cinq prochaines années, Apple sera éventuellement en mesure d’attribuer plus de 50 pourcents de la croissance totale de ses revenus à la catégorie des services. Une prédiction qui n’est pas difficile à croire, étant donné qu’Apple va aussi faire grimper encore plus cette catégorie grâce, entre autres, au lancement rumeur d’une sorte d’offre d’informations par abonnement.

Camille Roche

Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 5 (1 votes, average: 5,00 out of 5)
You need to be a registered member to rate this.
Loading...