Innastudio.com » Apple » Le torchon brûle entre Tim Cook et Bloomberg

Le torchon brûle entre Tim Cook et Bloomberg

Par Émilie Petit le 22 octobre 2018

Le thème n’est pas pris à la légère chez Apple, car l’article de Bloomberg n’a pas reçu un accueil très positif. Rappelez-vous, une actualité très brûlante dévoilait l’existence de puces espionnes installées par la Chine dans certains composants. Le PDG Tim Cook a décidé de s’exprimer à ce sujet.

Un article qui n’aurait aucun fondement

Avant de partager son ressenti, Apple a effectué une enquête interne notamment pour savoir si ces puces espionnes existaient réellement ou s’il s’agissait du fruit de l’imagination du site. Nous vous proposons de situer cette affaire si toutefois vous n’avez pas suivi les péripéties de la firme de Cupertino.

  • La Chine aurait installé dans des composants des puces espionnes.
  • Cette annonce a fait l’effet d’une bombe sur le marché international, car l’article de Bloomberg a largement été repris par la presse.
  • La firme de Cupertino a donc effectué une recherche minutieuse pour savoir si les puces étaient au rendez-vous.
  • Certaines rumeurs ont annoncé que le déplacement de Tim Cook en Chine n’était pas anodin.
  • Toutefois, dans BuzzFeed News, le PDG d’Apple a assuré qu’il n’y avait « rien de vrai dans cet article à propos d’Apple.
  • Le PDG estime qu’il faudrait donc le tirer puisqu’il n’aurait aucun fondement.
  • Tim Cook a précisé qu’il était présent face aux journalistes lorsqu’il a évoqué cette affaire.

De ce fait, avec l’équipe juridique, ils auraient été formels en précisant que le hack n’avait pas eu lieu.

Une fouille précise dans les moindres recoins

Apple a décidé de prendre la parole après une enquête très minutieuse, il était donc nécessaire selon Tim Cook d’inspecter à la loupe les bases de données, mais également les données logistiques ainsi que les données financières et même les e-mails. Malgré cette bonne volonté, l’entreprise Apple n’aurait absolument pas trouvé l’existence de ces puces espionnes. La conclusion est donc formelle, cette affaire n’existe pas. Il faut noter que la firme de Cupertino est épaulée par les services secrets américains, car ils n’auraient rien trouvé de leurs côtés.

Toutefois, l’affaire avec Bloomberg ne semble pas terminée, car le site a affirmé à travers son porte-parole que l’article serait maintenu. En effet, de nombreuses interviews ont été réalisées en conséquence et ce sont près de 17 sources qui ont été utilisées pour cette affaire. Les doutes sont pourtant au rendez-vous et ce dossier n’est pas très intéressant pour l’entreprise américaine, car il est toujours néfaste de se retrouver au centre d’une telle affaire. La NSA est toutefois formelle en estimant que les équipes n’ont absolument rien trouvé et qu’elles étaient pour l’instant en train de poursuivre des ombres. C’est donc une affaire à suivre !

Émilie Petit

Spécialiste de la mode et de la beauté, j’enquêterais sur les Fashion Week pour vous partager mes coups de coeur, mais également mes astuces pour accessoiriser vos tenues.

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 5 (1 votes, average: 5,00 out of 5)
You need to be a registered member to rate this.
Loading...