Innastudio.com » Apple » Pourquoi sanctionner Apple et Samsung ?

Pourquoi sanctionner Apple et Samsung ?

Par Camille Roche le 25 octobre 2018

Des mois sont passés depuis les enquêtes qui portent sur les soupçons d’obsolescence programmée. Apple et Samsung se sont vus imposer une amende par l’Italie. Ces deux géants de la technologie semblent mériter cette peine.

Pourquoi sanctionner Apple et Samsung ?

Une amende justifiée

Mercredi, l’antitrust, l’autorité qui garantit la concurrence en Italie a ordonné le paiement d’une amende de :

  • de 10 millions d’euros à Apple
  • de 5 millions d’euros à Samsung

Cela a fait suite à l’enquête pour obsolescence programmée. Ce n’est pas la première enquête contre les deux grands mais c’est celle qui a abouti à une sanction pour chacune de ces organisations. En effet, l’antitrust italien est alors le seul organisme qui ait pu franchir ce pas en prononçant une condamnation à l’encontre des sociétés Apple et Samsung. Ces dernières auraient ainsi eu recours à des pratiques malhonnêtes dans le domaine commercial. L’autorité italienne a pu tirer cette conclusion pour terminer son investigation.

Quelles pratiques malhonnêtes ?

Pour tout dire, les mises à jour des logiciels sur les mobiles Apple et Samsung ont mené à des dysfonctionnements qui ont conduit les usagers à remettre leurs prestations en cause. Chez Samsung, les usagers utilisant le Note 4 ont été conviés à l’installation d’une version d’Android qui allait plutôt de pair avec le nouveau modèle Note 7. Ainsi, une fois l’installation terminée sur leur Note 4, des problèmes sont de suite survenus car les anciens modèles ne sont guère adéquats à ce genre de programme.

Chez Apple, on dénonce des pratiques similaires. Cette entreprise de renom aurait invité les propriétaires de l’iPhone 6 à opter pour l’installation d’un système conçu pour iPhone7. Ce type de mise à jour a mené à des problèmes identiques à ceux qui utilisent le Note 4 de Samsung.

La France enquête de son côté

En  France, les pratiques des leaders de la technologie commencent à susciter des questions. A Paris, le parquet a décidé d’ouvrir une enquête préliminaire en date du 5 Janvier. Apple a été soupçonné pour tromperie et obsolescence. Les produits électroménagers et électroniques devraient normalement être munis d’un indice de réparabilité avant 2020. Cela permettra de lutter contre le problème d’obsolescence programmée. A noter qu’il s’agit d’une mesure présentée en Avril par le ministère de la transition écologique et solidaire.

Des gestes justifiés ?

En décembre de l’année 2017, Apple reconnu avoir freiné les performances de l’iPhone 6, 6S et 7 suite aux mesures prises par l’entreprise canadienne Primate Labs. Apple a tenu à se justifier en assurant que ces pratiques visaient juste à éviter l’extinction inopinée des Smartphones nantis d’une batterie usée. Pourtant, il aurait seulement fallu changer de batterie pour restaurer les performances des dispositifs. Toutefois, Apple a préféré garder cette information. Les usagers ne l’ont pas vu de cet œil et ont pensé que le géant américain obligeait les usagers à s’acheter un appareil nouveau.

Des témoignages gênants

Une fois que l’association HOP constate cette polémique, elle prend la décision de saisir le dossier en France. Un appel à témoignage a alors été lancé auprès des internautes français qui utilisent les produits de la pomme. Le sondage consiste à voir les problèmes que les usagers auraient rencontrés avec leur iPhone. Plus de 2000 témoignages ont été reçus et seront transmis à la DGCCRF. D’ailleurs, le fait de changer de batterie ne résoudrait pas le problème d’après Emile Meunier. Les soupçons s’intensifient et Apple est accusé de réduire la durabilité de ses dispositifs. Lorsque les internautes se plaignent de la lenteur des dispositifs, d’autres sont lancés sur le marché pour faire face au problème. Coïncidence ou fait programmé ?

Camille Roche

Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 5 (1 votes, average: 5,00 out of 5)
You need to be a registered member to rate this.
Loading...