Innastudio.com » Apple » Protection de la vie privée : Apple a plus à perdre que Facebook et Google

Protection de la vie privée : Apple a plus à perdre que Facebook et Google

Par Camille Roche le 30 octobre 2018

En mettant son nom en jeu, en se différenciant de ses concurrents en tant qu’entreprise fondée sur la protection de la vie privée et la sécurité, Apple risque des conséquences négatives plus graves en cas de violation de l’une ou l’autre de ces règles.

Apple a misé sa réputation sur la sécurité comme d’autres grandes entreprises ne l’ont pas fait, ce qui l’expose à un risque plus élevé de retombées en cas d’incident de sécurité.

Facebook et Google ont fait des déclarations similaires, mais plus tempérées, en faveur de la protection de la vie privée. Mais leur proposition d’affaires et leur valeur pour les investisseurs ne reposent pas sur cette pratique.

Protection de la vie privée : Apple a plus à perdre que Facebook et Google

Le grand manitou de la firme à la pomme s’exprime sur la question

Pour les géants de la technologie Apple, Facebook et Google, la semaine dernière a été marquée par de nombreux discours enflammés sur la vie privée et la sécurité. Mais parmi eux, Apple est la société qui a le plus à perdre de sa position sur le sujet.

Dans un discours prononcé à Bruxelles en faveur d’une réglementation renforcée en matière de protection de la vie privée, Tim Cook, le dirigeant d’Apple, s’est montré très critique à l’égard des entreprises technologiques qui utilisent des données personnelles pour gagner de l’argent. Bien qu’il ait pris soin de ne pas nommer Facebook et Google, il était assez évident qu’il parlait d’eux. Parfois, il semblait s’opposer à la technologie elle-même, citant Henry David Thoreau à un moment donné : « Nous ne prenons pas le chemin de fer », dit-il. « Il chevauche sur nous. » Cela fait partie d’une philosophie d’entreprise globale, souvent répétée par Cook et dans le marketing d’Apple, que « la vie privée est un droit humain ».

Apple jugée hypocrite par ses concurrents

Ces affirmations ont suscité la colère des concurrents et des détracteurs d’Apple. L’ancien chef de la sécurité de Facebook, Alex Stamos, a riposté en disant que les déclarations de Cook étaient hypocrites parce que l’entreprise chinoise ne traite pas ces citoyens de la même manière.

« Apple doit dire la vérité sur le fonctionnement d’iCloud en Chine et cesser de créer des précédents préjudiciables à la volonté des entreprises américaines de répondre aux souhaits du Parti communiste chinois en matière de sécurité intérieure », a-t-il ajouté sur Twitter.

Le différend s’étend sur de nombreuses années, de nombreux tweets, de nombreux discours et ne fera que s’intensifier.

Mais d’un point de vue financier, c’est Apple qui a le plus à perdre à se positionner de cette façon. C’est parce que lorsque votre entreprise est axée sur la protection de la vie privée et la sécurité, vous feriez mieux de ne pas avoir de violation grave de l’un ou l’autre.

Une position risquée

Le discours de Bruxelles s’inscrit dans une longue série de commentaires laconiques de Cook sur Google et Facebook. De cette façon, Apple s’est érigée en société qui fait payer ses produits au prix fort – l’iPhone le plus cher sur le marché coûte plus de 1 400 $ – mais ne conservera pas vos renseignements personnels dans le cadre de l’entente. Facebook et Google ont, au contraire, mis un intérêt à promouvoir leurs services comme étant plus démocratisés, sans le coût élevé d’entrée, accessibles à tous et à chacun.

Mais lorsque votre entreprise se différencie par la sûreté et la sécurité, elle peut aussi augmenter considérablement le risque de cyberattaque sur le marché.

Mais en se définissant de manière aussi cohérente par sa sécurité, l’entreprise s’expose à :

  • Un risque accru de perdre la face sur ce sujet
  • De voir les investisseurs être à l’affût de tout signe indiquant que ces objectifs concrets en matière de sécurité et de protection de la vie privée ont commencé à se briser
Camille Roche

Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 5 (1 votes, average: 5,00 out of 5)
You need to be a registered member to rate this.
Loading...