Réglage phare : ce qu’il faut retenir pour votre voiture

La nécessité d’avoir des phares de voiture en bon état de fonctionnement n’est plus une chose à démontrer. L’on se rend compte de leur importance au moment où survient une panne ou il y a un dysfonctionnement au niveau du système d’éclairage. Le mauvais réglage des phares de voiture constitue un danger pour l’automobiliste et les autres usagers de la route. De plus, un défaut d’éclairage peut constituer une infraction assortie d’une contravention de 3e classe (amende forfaitaire de 68 €), un rejet à un contrôle technique ou encore une immobilisation de votre voiture (art R 313-3 du Code de la route). Cependant, pour diverses raisons vous ne pouvez pas vous rendre chez un professionnel pour le réglage des phares de votre voiture. Il existe des techniques efficaces qui vous permettent de régler de manière gratuite les phares de voiture. Découvrons dans cet article ce qu’il faut faire pour réussir le réglage des phares de votre voiture et son utilité dans la conduite.

Réglage phare : ce qu’il faut retenir pour votre voiture

Les étapes à suivre pour le réglage des phares d’une voiture

Pour réussir le réglage des phares de votre voiture, il est important de suivre les étapes suivantes :

  • La préparation de la voiture : il est important avant de procéder au réglage des phares, de vérifier l’état des pneumatiques (pression). Ensuite, la voiture doit être garée sur une surface plane avec à son bord une charge de 75 kg au plus. Cependant, pour les voitures qui sont équipées de suspension hydraulique, le réglage doit être fait avec le moteur en marche.
  • Le choix du lieu de réglage : le lieu choisi doit être équipé d’un mur ou d’un écran avec moins de lumière pour bien apprécier l’efficacité du réglage. La voiture ne doit pas être trop proche du mur ou de l’écran (au moins 5 m ou au plus 10 m).
  • Le traçage sur le mur ou l’écran d’une limite de base pour le réglage des phares : ici, plusieurs mesures doivent être effectuées sur les différents axes de la voiture. Cette étape doit être faite avec dextérité.
  • Projection et ajustement des feux de croisement : à l’aide d’outils adaptés, il faut procéder à un ajustement des faisceaux de lumière émis par les phares.
  • Un essai de nuit : afin d’apprécier la réussite du réglage des phares de la voiture, il faut faire un essai de nuit. Cependant, par mesure de sécurité, il ne faut pas le faire dans la nuit profonde. Si, malgré les efforts fournis le problème n’est pas toujours réglé, il est alors préférable de faire recours au service d’un professionnel.

Quelle est donc la réglementation en vigueur ?

La réglementation en vigueur sur le réglage des phares de voiture

Le Code de la route a défini les différentes caractéristiques que doit respecter l’éclairage des voitures. Ainsi, aux termes de ces articles R313-2 et R313-3, les feux de voiture doivent respecter les normes suivantes :

  • Pour les feux de route : 2 ou 4 sont obligatoires, blancs ou jaunes avec un faisceau à 100 m au moins ;
  • Pour les feux de croisement : 2 sont obligatoires, blancs ou jaunes avec un faisceau à 30 m au moins.

Quelle est l’utilité du réglage des phares ?

Le réglage des phares de voiture : une mesure de sécurité

Le réglage des phares améliore la qualité des faisceaux lumineux et du coup votre visibilité dans l’obscurité. De plus, le réglage des phares se fait pour deux raisons de sécurité :

  • La protection contre un éventuel aveuglement par les autres automobilistes en feux de croisement ;
  • L’amélioration des feux de route par une mesure de l’intensité de leur faisceau lumineux.

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Camille Roche
Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *