Greffe cheveux : à quand remonte son origine ?

Garder un physique attirant est dans la plupart des cas source de bien être. Un simple coup d’oeil vers le miroir afin de s’y regarder et de se trouver attirant apporte un plaisir inégalé. Participant majoritairement au look d’une personne, les cheveux bénéficient d’une attention particulière et nécessitent un entretien spécifique. Il arrive cependant que la vieillesse, les gênes ou des maladies, voire des interventions laissent des séquelles irréversibles sur le cuir chevelu, engendrent des alopécies ou des calvities. La solution la plus adéquate est donc de se faire faire une greffe de cheveux. Cette intervention chirurgicale à part entière date des années 1880 au Japon où un dermatologue pratiquait la greffe de cheveux à ses patients. C’est en 1950 que l’évolution de la greffe de cheveux est amorcée grâce au docteur américain Orentreich qui invente une technique nouvelle par prélèvement de greffons. La technique moderne des minigreffes et microgreffes date de 1991 et on la doit au docteur Brésilien Ueber.

Comment se déroule une greffe de cheveux ?

Les étapes principales de la greffe de cheveux moderne dite de microgreffe sont les suivantes :

  • Le patient est soumis à une anesthésie locale.
  • Le médecin spécialiste et qualifié doit retirer des cheveux à partir d’une zone dense comme la zone de la couronne arrière.
  • Les cheveux prélevés sont ensuite implantés dans la partie où les cheveux sont en quantité faible.
  • Un suivi doit être effectué avec une médication spécifique.

La période post opératoire est caractérisée par les faits suivants :

  • Les microgreffons sont entourés de croûtes qui persistent d’une semaine à 10 jours et on peut amorcer leur élimination 48 heures après l’intervention avec un lavage au shampoing.
  • Les oedèmes peuvent apparaître après l’intervention sont normaux, durant quelques jours sans douleur.
  • Les nouveaux cheveux poussent puis tombent après une dizaine de jours.
  • Les résultats sont définitifs et commencent à apparaître après 6 mois.
  • Les activités normales du patient peuvent être reprises une semaine après l’intervention.
  • Les activités sportives et l’exposition au soleil sont elles, déconseillées durant les trois semaines suivant la greffe.
  • Une particularité de l’anesthésie est de persister parfois durant plusieurs mois.

Greffe cheveux

Les risques de la greffe de cheveux :

Plusieurs centres médicaux et cliniques à travers le monde proposent une greffe de cheveux dite lowcost, à bas prix, en mettant l’accent sur la publicité qui risque parfois de décevoir une fois la greffe réalisée. En effet, dans plusieurs pays, les chirurgiens pratiquant ce genre d’interventions ne sont pas qualifiés et laissent des séquelles définitives sur le cuir chevelu, rendant le résultat inesthétique, et pouvant même avoir des conséquences sur la santé des patients.

Trois étapes importantes pour cette greffe

Les hommes développent souvent quelques complexes, car la perte des cheveux est associée au manque de virilité. Ils envisagent donc une greffe de cheveux qui nécessite trois étapes très importantes.

  • Un implant capillaire Bordeaux demande de la précision, les unités folliculaires sont donc sélectionnées avec la plus grande rigueur.
  • Les prélèvements sont effectués sous contrôle en regardant à la fois la profondeur et l’angle de carottage.
  • Un implant cheveux Bordeaux nécessite également de la rigueur pour que les erreurs soient les plus rares.

Grâce à cette qualité, vous avez une greffe de cheveux Bordeaux qui répond à toutes les attentes et les chances de réussite sont forcément plus élevées. Il est important de noter que la calvitie ne concerne pas seulement les hommes, car l’alopécie féminine est aussi identifiée. Certes, elle est un peu plus rare, mais au cours de la ménopause, la perte des cheveux est à envisager. La greffe capillaire Bordeaux peut donc être envisagée dans les mêmes conditions et ce spécialiste vous propose l’utilisation du robot Artas. Ce dernier optimise les résultats grâce à la création d’un modèle en 3D pour que la greffe soit entièrement personnalisée, le résultat est généralement spectaculaire.

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Camille Roche
Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *