Tatouage anus : l’essentiel à savoir sur le successeur du blanchiment d’anus

Dans leur quête d’esthétisme, certaines personnes n’hésitent pas à se tatouer le corps. Si le tatouage se limitait à certaines parties du corps, cette pratique n’a apparemment plus de limites. Selon vos envies, vous pouvez vous faire tatouer l’anus. Fiers de leur choix, certains acceptent même de se faire suivre pendant l’opération. Entre désir d’un tatoo caché, envie de provocation et autres, les raisons de se faire un tatouage anus sont nombreuses, mais très peu convaincantes. Découvrez ci-dessous l’essentiel sur le tatouage anal.

tatouage anus

Bon à savoir sur les tatouages en général

Autrefois, considéré comme une pratique tribale qui permettait simplement d’identifier les membres d’une même tribu, le tatouage est devenu aujourd’hui un véritable mode d’expression. Dans son acception classique, le tatouage est un véritable fait de société qui draine tout un monde ! D’après un sondage, au moins un Français sur dix a déjà expérimenté cette pratique.

Dans une idée toujours plus profonde selon laquelle le corps est une propriété et que l’on peut en faire ce qu’on veut, notre épiderme est devenu un support vierge sur lequel artistes de l’aiguille et apprentis dessinateurs donnent expriment aisément les délires et névroses de leurs clients. Chez ces derniers, les zones les plus prisées sont :

  • Les bras,
  • Les jambes ;
  • Torses ;
  • Les dos ;
  • Les oreilles ;
  • Les lèvres ;
  • Les seins ;
  • Les parties génitales.

Cependant, il y avait un endroit localisé à l’ombre des regards qui avait toujours gardé son authenticité, mais qui est de plus en plus tatoué aujourd’hui. Situé entre deux coussins de douceur, l’anus est également tatoué de nos jours. S’il le tatouage anal est synonyme d’anus qui brûle ou de fourchette anus flunch chez certains, d’autres ne rencontrent aucun inconvénient.

Mal à l’anus : découvrez pourquoi les gens se tatouent l’anus

Pour ceux qui l’ont déjà fait, le tatouage anal serait une manière de montrer que l’art n’a aucune limite, contrairement à ce que pensent certains. D’après le témoignage d’une femme ayant un tatouage anus, cette pratique montre que chaque partie de notre corps peut se voir modifier pour exprimer la force de l’homme.

Dans une vidéo qui a fait le tour du monde, une jeune femme a accepté se fait tatouer l’anus publiquement. « J’ai fait mon premier tatouage à 17 ans », a-t-elle expliqué devant la caméra de The New Times Broward Palm Beach. Elle a d’ailleurs continué avec des tatouages de plus en plus surprenants, dont les tatouages à l’anus. « J’ai deux noms de mecs là-bas », dit-elle, sans gêne, avant d’ajouter qu’elle n’a ressenti aucune douleur.

Tatouage anal : une pratique controversée…

Les activités autour du sillon fessier se multiplient. Après le blanchiment d’anus, un vent nouveau souffle sur la région anale. S’il est vrai que le tatouage anal connait pour le moment peu de pratiquants, la probabilité pour que ce mouvement gagne une grande partie des personnes tatouées est très forte. Les possibilités sont grandes. Elles incluent :

  • Les initiales d’un être cher ou son prénom si ce dernier n’est pas trop long ;
  • Rosaces ;
  • Fleurs ;
  • Étoiles ;
  • Trompe-l’œil
  • Etc.

Peu importe l’option choisie, un tatouage sur ce petit territoire enclavé peut être un vrai message. C’est du moins ce que l’on peut retenir du témoignage d’un pratiquant. Il s’agit en outre d’un acte fort qui requiert créativité de la part du praticien et courage de la part du pratiquant.

Si le tatouage anus semble être sans conséquence grave, il pose certains problèmes de santé. Selon les spécialistes, ce genre de tatouage n’est pas très hygiénique. En effet, après l’opération, il faut se désinfecter régulièrement et passer de la pommade cicatrisante sur la peau rougie, ce qui peut augmenter le risque des infections.

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Camille Roche
Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *