Comment faire du riz : les différentes cuissons

Comment faire du riz ? Voilà une question qui peut sembler stupide pour certains, au regard de la simplicité de la tâche.  Pourtant, il est tout à fait légitime que vous vous posiez une telle question, car l’art de la cuisson du riz n’est pas aussi banal que vous pourriez le croire. Tout le succès de la cuisson de votre riz réside dans la variété de riz que vous choisissez. C’est elle qui déterminera le mode de cuisson et qui vous fera réussir votre recette.

Comment faire du riz

Cuisson à la marmite

C’est la technique de cuisson la plus couramment utilisée pour faire cuire le riz. Elle est utilisée majoritairement  en Afrique et en Asie. De nombreuses recettes créoles privilégient également la cuisson à la marmite.

La variété qui se prête davantage à ce mode de cuisson est le riz dur à longs grains. Plus couramment vendu dans le commerce, il ne contient que très peu d’amidon, parce que souvent prétraité ou étuvé. Il est donc parfait pour la cuisson à l’eau. C’est également le cas pour le riz brun ou le riz complet  dont la cuisson est relativement longue.

La cuisson à la marmite demande beaucoup de dextérité et de maitrise. En effet, il faut calculer la quantité d’eau en fonction de celle du riz. Si certaines recettes privilégient un volume d’eau équivalent à 2 fois ¼ la quantité de riz, pour d’autres, il faut 2,5 fois.

Une fois que l’eau s’est évaporée, il faut baisser le feu pour éviter que le riz ne colle au fond la marmite. C’est un mode de cuisson qui exige de la vigilance et une surveillance constante. Par contre, vous pourrez exécuter toutes sortes de recettes de riz à la marmite.

Cuisson au cuiseur de riz

Encore appelé autocuiseur, le cuiseur de riz est beaucoup plus utilisé en Europe et en Amérique. C’est un appareil électrique qui permet de cuire le riz à point sans que celui-ci brûle ou colle.

Il est plus aisé de cuire certaines variétés de riz qu’il n’aurait pas été possible de cuire à la marmite. Ainsi, outre le riz dur à longs grains, vous pourrez également cuire le riz basmati ou le riz parfumé avec cet appareil.

Si vous vous demandez comment faire cuire le riz à l’auto cuiseur, retenez que le principe est le même pour la cuisson à la marmite. Pour ce qui est des riz basmati ou parfumé, le volume d’eau ne doit représenter que 1,5 fois la quantité de riz à cuire. Vous pouvez également rajouter un filet d’huile au mélange, le tout à mettre dans le récipient de l’auto cuiseur.

Une fois l’appareil branché et allumé, il se charge lui-même de cuire le riz à la bonne température et s’éteint automatiquement dès que l’eau s’évapore. Ensuite, la vapeur s’occupe du reste.

Cet appareil permet donc une cuisson à point, avec des grains de riz qui se détachent parfaitement bien. Cependant, les recettes à exécuter avec l’auto cuiseur sont généralement limitées.

Cuisson à la vapeur

La cuisson à la vapeur intervient généralement dans plusieurs cas : lorsqu’on souhaite précuire le riz pour une autre recette, lorsque le riz contient trop d’amidon pour être cuit à l’eau ou encore, lorsque le riz est beaucoup trop fin.

Si vous cherchez à apprendre comment cuire du riz à la vapeur, privilégiez les variétés de riz telles que :

  • Le riz gluant, riche en amidon
  • Le riz à grains ronds, également riche en amidon
  • Le riz Surinam, originaire de la Guyane, à grains très fins

Sinon, vous pouvez cuire un riz dur à longs grains à la vapeur pour réaliser ensuite une recette de riz au gras ou de tchep sénégalais. Pour cela, vous pouvez utiliser un couscoussier ou un panier d’osier japonais.

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Camille Roche
Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *