Comment tuer les vers blancs : nos astuces efficaces pour s’en débarrasser

En se promenant dans le jardin, sur la pelouse ou en jetant les ordures ménagères dans la poubelle, il se peut qu’on aperçoive des vers blancs en pleine activité. S’agit-il d’un hanneton ou d’une cétoine ? Comment les distinguer ? Et surtout, comment faire pour s’en débarrasser ? Cet article vous livre ce qu’il faut savoir sur sur le sujet.

Comment tuer les vers blancs : nos astuces efficaces pour s’en débarrasser

Savoir distinguer un hanneton d’une cétoine

Issu de la famille biologique des scarabéidés, le hanneton est un des insectes coléoptères les plus nuisibles au jardinage. À l’état de larve, le dangereux hanneton présente une véritable menace pour les jeunes pousses et les plantes. Cet insecte présente souvent une couleur blanche crème avec des taches noires sur son abdomen. Sa tête est d’une nuance plus foncée que son corps. Quant à son abdomen, il est plus fin et son dos est lisse. À la différence des hannetons, un ver blanc cétoine possède des poils raides sur son dos et présente des pattes plus petites et courtes. De même, il se nourrit uniquement de matières organiques trouvées dans les feuilles et les cellules mortes.

Hanneton ou cétoine, ces deux vers blancs dans la terre font des ravages sur les racines des plantes, des légumes et même des arbustes. Ils peuvent vivre sans problème dans le sol durant trois années consécutives. Avant de mourir, ces vers blancs assurent la continuité de leur progéniture. Comment faire pour éradiquer systématiquement leur existence dans ses poubelles, dans son jardin ou sur sa pelouse ?

Mieux vaut prévenir que guérir

Avant que votre jardin ne soit complètement infesté par des vers blancs et des larves blanches, pensez à mettre en pratique des méthodes préventives. Pour ce faire, de nombreuses solutions existent en vue de l’éradication des vers blanc poubelle que sont les hannetons et les cétoines :

  • Rendez votre jardin moins alléchant : les vers blancs adorent manger les racines des plantes et des gazons. Pour éviter un développement propice à leur progéniture, ajoutez-y des mélanges de semences comme le ray-grass, le trèfle, les fétuques ou le pâturin.
  • Gardez une hauteur de gazon constante : la hauteur idéale d’un gazon sans larve se situe entre 8 et 10 cm. De cette façon, les vers blancs ne pourront pondre que peu d’œufs.
  • Attirez les prédateurs naturels : d’autres insectes en captivité peuvent s’occuper des vers blancs pour vous. Vous pouvez par exemple installer une petite cabane à oiseaux dans votre jardin au lieu d’utiliser des produits nocifs comme les pesticides.
  • Utilisez des engrais à faible teneur en azote : les engrais fortement azotés attirent particulièrement les vers blancs, vous devriez donc les éviter à tout prix.

Que faire en cas d’infestation ?

Votre jardin est déjà infesté par les vers blancs ? Il se peut aussi que vos plantes se fanent sans raison à l’issue de l’installation d’une famille de hannetons ou de cétoines dans le sol. Que faire ?

En premier lieu, retirez la motte de gazon ou les plantes infestées, puis labourez le sol à l’aide d’un râteau ou d’une fourche de jardin. Si auparavant, vous avez utilisé des engrais azotés, remplacez-les par d’autres modèles moins azotés. Arrosez le sol en profondeur avant d’installer d’autres plantes ou mottes de gazon. Si après avoir réalisé l’opération, vous constatez que les résultats obtenus ne sont concluants, vous pouvez alors recourir à l’offensive biologique ultime en utilisant un produit pour tuer vers blancs. La période idéale pour appliquer des insecticides sur le sol se situe entre les mois d’août et septembre. Vous pouvez également utiliser des insecticides pour supprimer les vers blancs situés dans vos poubelles et ceux qui osent s’aventurer dans votre maison.

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Camille Roche
Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *