Innastudio.com » Famille » Dressage chiot : comment éduquer son chiot ?

Dressage chiot : comment éduquer son chiot ?

Par Émilie Petit le 21 septembre 2018

Le chien est connu comme étant l’ami de l’homme. Il est doté d’une intelligence qui lui permet d’apprendre et d’assimiler énormément de choses lorsqu’il travaille avec l’homme et qu’il est en contact avec lui. Il représentait anciennement une main-d’oeuvre importante pour l’homme, mais pour cela il fallait le dresser : mais alors, comment procéder ?

A quel âge commence-t-on le dressage de chiot ?

Généralement, lorsqu’on adopte un chiot pour la première fois, on reste émerveillé par sa façon de courir dans toute la maison et de sauter sur tout et n’importe quoi. Sauf que ce petit chiot trop mignon va très rapidement grandir et il vous sera de plus en plus difficile de lui transmettre « les bonnes manières ».

C’est pour cela qu’il est préférable de commencer le dressage le plus tôt possible, c’est-à-dire à partir de deux mois, car instaurer des règles est une chose primordiale pour votre chiot. Le dressage fera de lui un chien épanoui et équilibré dans le futur.

Les principes d’apprentissage

Le principe général est de bien se faire comprendre par son chiot : être clair, net et précis dans ce qu’on lui ordonne de faire, mais en contrepartie, savoir le récompenser au bon moment et de la bonne manière.

Il existe différentes méthodes pour le dressage :

  • La méthode naturelle : fondée sur le conditionnement classique (théorie de Pavlov), elle joint un comportement inné (inconditionnel) chez le chien à un stimulus objectif. Le chien reproduit à la longue ce comportement inconditionnel même en dehors des situations habituelles grâce à ce stimulus dit conditionnel. C’est la méthode la plus répandue dans les centres de dressage pour chiens, elle est dite positive.
  • Le clicker training : est basé sur le conditionnement opérant qui, contrairement au conditionnement classique, utilise la récompense comme consolidateur supplémentaire « le click » afin d’apprendre à l’animal des gestes qu’il n’aurait jamais pu assimiler tout seul. Par exemple, le chien donne la patte quand il a faim, car il a pour habitude de recevoir une récompense à chaque fois qu’il fait ce geste.
  • Model : c’est une technique basée sur l’observation d’un rival qui peut être un humain ou un autre chien.
  • Fais ce que je fais : c’est une méthode qui combine le conditionnement opérant et le mimétisme. Le dresseur accomplit le geste en premier suivi d’un ordre et le chien reproduit le même geste, il recevra par la suite une récompense.

Qu’en est-il des punitions ?

L’utilisation des punitions dans le dressage est autorisée, mais d’une façon non contraignante pour le chien. Les dresseurs utilisent généralement la privation de récompense quand le comportement est inadéquat.

La punition doit suivre immédiatement le comportement (dans la seconde qui suit), afin que le chien puisse établir la liaison entre des deux derniers.

Pour conclure, il faut surtout éviter d’être trop agressif, car cela va dégrader la relation qu’a le chien avec son maître, et savoir s’adapter au contexte.

Émilie Petit

Spécialiste de la mode et de la beauté, j’enquêterais sur les Fashion Week pour vous partager mes coups de coeur, mais également mes astuces pour accessoiriser vos tenues.

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 votes, average: 5,00 out of 53 votes, average: 5,00 out of 53 votes, average: 5,00 out of 53 votes, average: 5,00 out of 53 votes, average: 5,00 out of 5 (3 votes, average: 5,00 out of 5)
You need to be a registered member to rate this.
Loading...