Montessori : de quoi parle-t-on ?

La méthode Montessori est développée afin d’accompagner de façon bienveillante les enfants. Elle concerne la période de 0 à 6 ans qui est considérée comme la période de base dans la constitution de l’enfant. La pédagogie de Montessori a été développée par Maria Montessori qui démarre sa réflexion du prince qu’il faut faire «confiance à l’enfant» et chaque aide qui n’a pas de sens constitue un obstacle pour son développement.

De quoi s’agit-il ?

Maria Montessori est l’une des personnes les plus importantes et les plus célèbres au début du 20ème siècle. Elle a une grande influence sur le mouvement de la réforme éducative appelée «nouvelle école» dans le but d’en finir avec le système ancien de l’éducation. Elle a appliqué ses connaissances afin de mettre en place une philosophie qui devient de plus en plus pertinente.

Dans l’esprit de de la méthode de Maria Montessori, l’enfant en question doit premièrement être libre de choisir son activité et le temps correspondant. Il doit avoir ainsi la liberté de se déplacer et de communiquer. Pour réussir cette liberté, il est important d’adapter et de respecter certaines règles qui permettent le développement personnel.

Quelles sont les clés de la méthode Montessori ?

Les clés de la méthode Montessori sont diverses. Voici les principales.

  • Un environnement propice : l’enfant doit se développer dans un environnement adapté à ses besoins et ses capacités. Le cadre doit également être simple et beau. L’enfant se développe facilement avec les outils mis à sa disposition. Pour ce faire, cet environnement doit être bien préparé par l’éducateur.
  • L’ordre : dans ce cadre, l’enfant doit avoir toute la liberté de prendre des objets, de les déplacer et de les mettre à leur place.
  • Le respect de l’enfant : l’enfant qui mène des activités spontanées doit être respecté. La méthode Montessori encourage la liberté de l’enfant et incite à éviter de contenir ou de dominer les envies des enfants.
  • Le guide : l’éducateur doit jouer le rôle de l’observateur de l’enfant. En effet, son intervention doit être indirecte pour ne pas empêcher les actions spontanées de l’enfant.
  • Les matériaux : la méthode Montessori favorise l’utilisation des matériaux sensoriels qui ont pour but d’aider l’enfant dans son développement, notamment dans son langage, ses mouvements, etc.
  • Les leçons individuelles : les leçons à donner aux enfants doivent être individuelles pour préserver le rythme de chacun d’eux.
  • Favoriser l’apprentissage par l’observation, car c’est le seul moyen que les enfants adorent.
  • L’autocorrection et l’auto-éducation : l’enfant doit être muni des outils lui permettant de se corriger lui-même. L’éducateur doit garder ses distances dans son évaluation.

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Camille Roche
Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *