Désherbant naturel : nos conseils d’utilisation

Tenir les mauvaises herbes éloignées est une préoccupation commune à tout jardinier. Pour venir à bout de ces herbes, de nombreux désherbants chimiques sont commercialisés. Ces désherbants, bien qu’efficaces, s’avèrent dangereux pour l’homme et l’environnement. Les désherbants naturels se présentent comme une alternative sûre et efficace à ces désherbants commerciaux.

Désherbant naturel : nos conseils d'utilisation

Pourquoi utiliser des désherbants naturels ?

Il n’y a point de doute que les nombreux herbicides chimiques vendus sur le marché sont d’une efficacité remarquable. Ces désherbants contenant pour la plupart du glyphosate, agissent à long terme sur la zone traitée, de sorte à empêcher une éventuelle repousse des mauvaises herbes. Les désherbants chimiques agissent jusqu’à la racine et détruisent ainsi l’ensemble des parties de la plante envahissante. Cependant, ces désherbants puissants ne laissent pas l’environnement sans traces. Les herbicides chimiques contaminent les eaux et réduisent la biodiversité des sols. De plus, à long terme, ils présentent des effets cancérigènes pour l’homme. Le désherbage à la main, bien qu’efficace et naturel, s’avère fastidieux lorsque les surfaces concernées sont très grandes. La mise au point de désherbants naturels et écologiques permet de remplacer efficacement les herbicides chimiques. Les désherbants naturels présentent l’avantage d’être moins dangereux et nocifs pour l’environnement. Ils sont biodégradables et sont donc facilement éliminés par la nature. Ces désherbants maison peuvent facilement être fabriqués avec des produits naturels utilisés quotidiennement en cuisine. Comparés aux herbicides chimiques, les désherbants naturels ont un effet rapide et spectaculaire. En plus de leur efficacité remarquable, les ingrédients pour fabriquer ces désherbants bios coûtent moins cher, et il est très facile de s’en procurer. De nombreuses recettes pour fabriquer des désherbants puissants et écologiques existent. La plupart d’entre elles exploitent les propriétés chimiques de produits naturels.

Le désherbant maison au sel et au vinaigre blanc

Le vinaigre blanc et le sel sont des produits fréquemment utilisés en cuisine. Ils sont donc facilement accessibles. Ils possèdent des propriétés désherbantes. En effet, le sel assèche les plantes, et le vinaigre blanc contient de l’acide acétique connu pour ses propriétés herbicides. La fabrication de ce désherbant bio est très simple. Il suffit de :

  • Mettre du sel iodé dans un vaporisateur ;
  • Ajouter de l’eau ;
  • Ajouter environ 2 litres de vinaigre blanc ;
  • Ajouter une petite quantité de liquide de vaisselle.

Le mélange ainsi obtenu sera vaporisé sur les végétaux indésirables. Son action est immédiate, et dès les jours suivants, les plantes aspergées commenceront à faner. Cette recette naturelle ne présente aucun danger pour le sol. Il faut cependant prendre soin de ne pas asperger les plantes qu’on désire garder.

L’eau de cuisson des pommes de terre pour éradiquer les mauvaises herbes

L’eau de cuisson des pommes de terre est très riche en amidon. L’amidon est très néfaste pour les mauvaises herbes. Plus la concentration en amidon sera élevée, meilleurs seront les résultats. Cette solution 100 % naturelle est efficace pour dégager les mauvaises herbes des allées et des terrasses. Pour une meilleure efficacité, il est conseillé de verser l’eau de cuisson encore bouillante sur les plantes envahissantes. Mélangée à du sel, l’eau de cuisson de pomme de terre devient un désherbant total et radical. Le jus de cuisson des pommes de terre, combiné aux effets désherbants du sel ne laissera plus aucune chance de repousse aux mauvaises herbes. Elle n’est toutefois pas sélective, et il faudra faire attention à ne pas asperger les fleurs ou les plantes que l’on désire garder.

La dangerosité des herbicides chimiques habituellement utilisés n’est plus à prouver. L’utilisation de désherbants naturels et écologiques permet d’avoir des résultats presque aussi efficaces que ces herbicides chimiques. Toutefois, bien qu’étant naturels, ces herbicides peuvent, s’ils ne sont appliqués avec précaution, détruire des plantes qu’on aurait bien voulu conserver.

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Camille Roche
Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *