Innastudio.com » Santé » Acouphènes : traitement naturel

Acouphènes : traitement naturel

Par Émilie Petit le 19 octobre 2018

L’oreille humaine est un organe neurosensoriel. Elle a une double fonction. Premièrement, elle joue un rôle prépondérant dans le maintien de l’équilibre de l’organisme. Deuxièmement, elle assure l’audition par la transmission d’ondes sonores provenant de sources émettrices extérieures. Ces ondes sonores sont captées par l’oreille externe (pavillon), puis sont ensuite renvoyées vers l’oreille interne (cochlée) pour enfin être traitées par le cortex cérébral en passant par les voies nerveuses.

Acouphènes : traitement naturel

L’acouphène : qu’est-ce que c’est ?

On peut définir l’acouphène comme une sensation auditive perçue en l’absence de toute stimulation sonore extérieure. On distingue deux sortes d’acouphènes :
• Les acouphènes objectifs (5 % des cas) : très rares, ils sont mesurables et peuvent être entendus par l’entourage. Ils peuvent avoir une origine musculaire. En d’autres termes, il s’agit de la contraction de quelques muscles de l’oreille moyenne qui soutiennent les osselets ou encore des muscles de la trompe d’Eustache. Parmi ces acouphènes objectifs, certains sont pulsatiles et synchrones du pouls. Il est alors nécessaire de faire un examen Doppler, voire une angiographie IRM pour trouver les causes d’un problème vasculaire. Il peut s’agir dans ce cas d’un anévrisme ou d’une fistule curable. Dans la grande majorité des cas, cet examen est négatif. On interprète alors la perception sonore par le fait qu’un petit vaisseau s’étant rigidifié vient battre contre l’os du rocher qui contient l’oreille. De ce fait, l’oreille ne fait que transmettre le bruit du sang qu’elle entend.
• Les acouphènes subjectifs (95 % des cas) : ils sont les plus fréquents. Le son n’est alors audible que par la personne atteinte. Les acouphènes subjectifs correspondent à la production d’un signal nerveux, sans signification, due à une hyperactivité neuronale, à un endroit quelconque du système auditif. Celui-ci est interprété, par défaut d’analyse, comme un bruit, lorsqu’il atteint le cortex. Pour certains, la génération du signal s’effectuerait en périphérie c’est-à-dire au niveau des cellules ciliées de la cochlée, ou de la synapse entre la cellule ciliée interne et le premier neurone du nerf auditif, ou au niveau du nerf auditif lui-même.

Les symptômes de l’acouphène

Les acouphènes peuvent se manifester par :

  • La surdité, les vertiges ;
  • La douleur dans l’oreille avec ou sans écoulement purulent ;
  • L’hypoacousie ou la surdité ;
  • L’hyperacousie ;
  • Les céphalées, migraines, douleurs cervicales ;
  • Les bruits ou claquements dans les articulations temporomandibulaires.

En considérant l’impact des acouphènes sur la vie sociale et personnelle du patient, il demeure important de tout mettre en œuvre pour diminuer voire éliminer la cause des acouphènes en traitant les symptômes annexes qui accompagnent les acouphènes à savoir la nervosité, l’insomnie ou la dépression. Il est important que le médecin sache quel impact social et quel niveau de gêne les acouphènes induisent. Il recherchera alors l’impact sur le sommeil (40 % des sujets acouphéniques prennent des hypnotiques), l’état physique, l’état psychique et l’état de la concentration, notamment au travail ou pour la lecture.

Comment soigner les acouphènes ?

Grâce à un traitement ou une thérapie sonore, les acouphènes deviennent moins perceptibles. Lors de votre consultation chez un audioprothésiste, celui-ci vous aidera à créer un programme de traitement (ou thérapie sonore) adapté à vos besoins. L’objectif du traitement consiste à gérer votre mal par des aides auditives spécialement réalisées pour les acouphènes, une musique apaisante de sons de la nature ou encore un livre audio.
Toutefois, d’autres solutions sont tout à fait envisageables pour mieux gérer les acouphènes. Il s’agit de :

  • La relaxation et méditation ;
  • Une alimentation saine ;
  • Des pensées positives ;
  • Un port permanent de protection auditive ;
  • Respecter un bon rythme de sommeil ;
  • L’usage d’un générateur de sons.
Émilie Petit

Spécialiste de la mode et de la beauté, j’enquêterais sur les Fashion Week pour vous partager mes coups de coeur, mais également mes astuces pour accessoiriser vos tenues.

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 5 (1 votes, average: 5,00 out of 5)
You need to be a registered member to rate this.
Loading...