Amygdales : Quels sont leur rôle ? Pourquoi les enlever ? Quelles sont les précautions à prendre ?

Les amygdales sont de petits organes lymphoïdes situés dans le pharynx : au fond de la gorge, à la base de la langue et des deux côtés du voile du palais. Leurs tailles sont variables et peuvent être plus grosses chez certains que chez d’autres.

Amygdales : quels sont leur rôle ? Pourquoi les enlever ? Quelles sont les précautions à prendre ?

À quoi servent les amygdales ?

Constituées de tissu lymphoïde qui produit les anticorps, les amygdales ont une fonction bien particulière : elles forment une première barrière contre les maladies, surtout celles qui touchent la sphère ORL et les poumons. Cela veut dire qu’elles sont capables de piéger les microbes avant qu’ils ne causent des infections.

Elles jouent également un rôle d’informateur de notre système de défense immunitaire : le volume des amygdales augmente et elles déclenchent la fabrication d’anticorps pour combattre les maladies.

Dans quels cas faut-il enlever les amygdales ?

Auparavant, l’amygdalectomie ou ablation des amygdales était une opération très courante surtout chez les enfants, mais aujourd’hui on essaie de les préserver autant que possible étant donné l’importance de leur rôle dans la défense immunitaire. Toutefois, lorsque les amygdales sont trop grosses et risques d’obstruer les voies respiratoires (amygdales obstructives), il est recommandé de recourir à une intervention et dans ce cas, une ablation partielle est envisageable.

D’une manière générale, les infections des amygdales sont de mieux en mieux soignées et la nécessité d’une ablation n’est requise qu’en cas de graves infections résistant aux traitements classiques. Ce sont notamment :

  • Les angines récidivantes : une angine est une inflammation aigue des amygdales. On dit qu’elles sont récidivantes quand des angines streptococciques surviennent trois fois ou plus dans une année et sur trois années consécutives, ou cinq fois ou plus sur deux années consécutives, ou sept fois ou plus sur une seule année. L’ablation est toujours envisagée en dernier recours.
  • L’amygdalite chronique : il s’agit d’une inflammation des amygdales. Elle fait partie des angines. Elle peut être d’origine bactérienne ou virale, mais les symptômes restent les mêmes : amygdales gonflées et très rouges, maux de gorge qui peuvent s’étendre aux oreilles, maux de têtes, vomissements, forte fièvre, malaise généralisé, etc. Normalement, une amygdalite se traite sans complication, mais lorsque les infections sont persistantes (plus de trois mois) ou très fréquentes, les amygdales restent hypertrophiées, elles s’affaiblissent et deviennent elles-mêmes un nid à bactéries. C’est alors qu’il faut les enlever.

L’amygdalectomie est réalisée le plus souvent chez les enfants de quatre à huit ans, mais elle reste également possible chez les adultes.

Comment se passe l’opération des amygdales et quelles sont les précautions à prendre ?

L’amygdalectomie est réalisée en milieu hospitalier et sous anesthésie générale, avec intubation, et par dissection. L’intervention dure environ 30 minutes. Elle nécessite normalement 24 heures d’hospitalisation avec un contrôle au bout de quatre semaines. Elle doit être précédée d’un examen de la gorge et des examens préopératoires systématiques.

Des hémorragies peuvent survenir dans les heures qui suivent l’opération, mais elles restent très rares. Toutefois, si passé les deux jours d’intervention, il y a toujours des saignements ou une fièvre de plus de 38 °C, il faut alerter le médecin traitant.

La cicatrisation dure environ trois semaines. Après l’opération, le patient ne peut prendre que des boissons liquides froides, non acides et non gazeuses. Les trois jours suivants, ce seront des repas plus ou moins liquides comme les yaourts, compotes, soupes, crèmes, mais toujours froids. Au quatrième jour, on peut introduire de la viande hachée ou de la purée. Et c’est seulement au bout du dixième jour qu’il peut reprendre des repas solides.

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Camille Roche
Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *