Analyse de selles : À quoi sert-elle ?

Technique consistant à vérifier l’aspect des selles, l’analyse de selles permet d’examiner les matières fécales en effectuant des dosages chimiques et un examen microscopique directement sur les selles ou après leur culture. Tout ceci dans le but de rechercher les agents infectieux ou germes responsables. Découvrez dans cet article l’importance de l’analyse de selles.

Analyse de selles : À quoi sert-elle ?

Analyse de selles : pourquoi ?

Spécialement demandée pour résoudre des problèmes liés à l’estomac, l’intestin ou d’autres organes de l’appareil digestif, l’analyse de selles permet d’examiner les matières fécales. Elle est demandée dans les cas suivants :

  • Une diarrhée persistante (2 semaines) ou chronique (4 semaines) ;
  • Un prurit anal, perte d’appétit, nausées, etc. ;
  • Une diarrhée persistant sur 3 jours malgré un traitement anti diarrhéique ;
  • Des douleurs abdominales ;
  • Voyage effectué dans un pays ou les parasites digestifs sont fréquents ;
  • Présence de plusieurs globules blancs éosinophiles dans le sang ;
  • Fièvre.

À quoi sert l’examen de selles ?

L’examen permet de rechercher grâce au microscope la présence de parasites dans les selles. Les modalités de prélèvement diffèrent selon les laboratoires d’analyses. Parfois, on recueille juste 20 à 40 g de selles avec une spatule. Mais dans d’autres cas, c’est la totalité des selles qui sont recueillies dans un pot et immédiatement amenées au laboratoire. Il faut alors éviter la réfrigération pour ne pas détruire certains parasites (les protozoaires par exemple).

Pour faciliter le diagnostic, il est important d’effectuer trois analyses sur les matières fécales recueillies séparément avec quelques jours d’intervalle. Pour ce faire, les laboratoires demandent généralement 2 prélèvements qui sont effectués à 2 à 3 jours d’intervalle.

Par ailleurs, il existe différentes sortes d’analyses :

  • RSOSg (recherche de sang occulte dans les selles au gaïac) pour laquelle on utilise une réaction chimique sur un support papier pour une recherche de trace de sang dans les selles qu’on ne peut voir à l’œil nu ;
  • TIRSOS (test immunochimique de RSOS) qui se sert d’anticorps spécifiques du sang humain afin de rechercher des traces de sang dans les selles ;
  • La culture de selles pour identifier des bactéries qui ne sont normalement pas présentes dans le tube digestif, mais qui sont responsables des infections ;
  • Le dosage des graisses dans les selles se fait pour déceler une abondance de graisse dans les selles et voir si le corps a du mal à absorber la graisse alimentaire.

Analyse de selles résultat

Il est important de savoir que l’analyse selles ou parasitologie permet de détecter les parasites sous formes diverses selon l’espèce. Ainsi, il peut s’agir des larves, des kystes, des œufs, des spores, des anneaux, des vers ou des formes dites végétatives.

  • Après quelques traitements particuliers effectués sur le prélèvement, on fait des analyses à l’œil nu avant de passer au microscope.
  • Les selles brunes, molles et consistantes sont des selles normales. Elles ne contiennent ni bactéries nuisibles, virus, traces de sang, mucus ou champignons.
  • Certains parasites (ascaris, anneaux de ténia, oxyures) sont repérables à l’œil nu.
  • À l’aide des examens microscopiques, on peut dépister les amibes ; les coccidies, les oocytes, l’œuf et larves d’helminthes.

Les résultats anormaux dans les analyses peuvent être causés par des infections, des troubles digestifs, un cancer ainsi que des inflammations intestinales. Dans ces cas, le médecin prescrit alors le traitement à suivre en fonction des types de parasites identifiés. En cas de changement de situation ou de détection d’une anomalie, il revient au médecin de demander des examens ou des traitements supplémentaires, des interventions pour un traitement efficace du patient.

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Camille Roche
Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *