Arrêt alcool bienfaits : que faut-il savoir ?

Arrêter de boire l’alcool est une décision difficile, surtout lorsqu’on en est déjà accro. Mais une fois qu’on y arrive, les changements qu’on observe sont légion. En effet, c’est quasiment un nouveau chapitre qui s’ouvre dans votre vie. Votre santé, autrefois dégradée par les effets nocifs de l’alcool, revient à la normale, et vous retrouvez un bien-être impeccable. Pour aller crescendo, nous vous proposons de découvrir dans les lignes suivantes tout ce que le sevrage alcoolique peut apporter de nouveau à votre santé.

Arrêt alcool bienfaits : que faut-il savoir ?

Une belle peau

Peut-être que vous ne le saviez pas, mais l’alcool est très dangereux pour l’équilibre hydrique de notre organisme. En effet, ses actions diurétique et antidiurétique empêchent non seulement la réhydratation du corps, mais font aussi que l’organisme élimine plus de liquide qu’absorbé. En conséquence, les organes fonctionnent moins bien et la peau s’assèche. Arrêter de boire toutes boissons alcoolisées vous assurera un bien-être intérieur, avec surtout une peau mieux hydratée (et donc plus belle).

Perdre du poids

L’une des premières raisons d’arrêter la consommation de l’alcool est la perte du poids. Pourquoi ? Vous n’êtes pas sans savoir que les boissons alcoolisées sont in extenso faites à base de calories vides. En effet, ces dernières n’apportent rien comme élément nutritif à l’organisme. Les calories superflues (entre 70 à 250 kcal par verre) n’ont aucun intérêt nutritionnel et vous font prendre inutilement du poids. Arrêter donc de boire l’alcool vous fera perdre des kilos si, bien évidemment, vous ne compensez pas le vide avec d’autres sources énergiques. Par exemple, si vous aviez l’habitude de prendre un verre de 15 cl de vin tous les jours, commencez par boire la même quantité d’eau à sa place. Sur 12 mois, vous devez perdre environ 4,5 kilos. Alors, imaginez un instant la magie qui pourrait se reproduire si vous prenez une plus grande quantité ou une boisson alcoolisée plus calorifique…

Adieu à la surconsommation

The American Journal of Nutrition a publié une étude qui rapporte que l’alcool fait partie des facteurs conduisant à la surconsommation, c’est-à-dire manger plus que les besoins quotidiens requis. En réalité, l’alcool est une substance qui bouleverse les sensations de faim et de satiété et qui conduit à la consommation excessive d’aliments calorifiques. À titre illustratif, une étude a révélé qu’une femme qui prend 1 à 2 verres d’alcool par jour consommerait 30 % de plus de calories qu’une femme qui prend de l’eau simple. Une autre étude apporte plus de précision, ajoutant justement que les alcooliques ont plus tendance à se tourner vers les aliments gras, sucrés et salés.

Contrôle de la glycémie

Automatiquement lorsqu’on boit un verre d’alcool avant un repas, l’organisme arrête le maintien du niveau de sucre dans le sang. On peut aisément comprendre à partir de ce phénomène que l’alcool nuit aux trois sources de glucose et aux hormones indispensables au maintien du taux de glycémie. Par ailleurs, l’effet de l’insuline dans le corps devient faible lorsqu’on consomme de l’alcool, d’où la résistance à l’insuline et les diabètes. L’avantage à arrêter la consommation de l’alcool est que vous laissez la main à l’organisme afin qu’il régule comme il se doit votre taux de glycémie. Par conséquent, il n’y a plus de risque lié à la résistance à l’insuline.

Un sommeil qualitatif

Des chercheurs, après des études, ont constaté 4 semaines après un sevrage alcoolique chez des participants les résultats suivants :

  • La régénération du foie ;
  • Réduction à 12,5 % de leur « raideur du foie » ;
  • Diminution à 28 % de leur résistance à l’insuline ;
  • Perte de poids ;
  • Baisse de tension ;
  • Grande concentration et meilleure qualité de sommeil.

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Camille Roche
Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *