Arrêter saignement de nez : comment s’y prendre

Le corps humain est sensible à différents éléments de notre milieu et réagit bien souvent par certains phénomènes. Le corps est également vulnérable face à certains chocs ce qui cause souvent des blessures ou des pertes de sang. Le saignement du nez peut arriver suite à n’importe quel choc au visage ou encore par la manifestation de certaines maladies.

La perte de sang par le nez est souvent bien inesthétique et lorsqu’elle est prolongée, elle peut avoir de fâcheuses conséquences. Comment donc arrêter un saignement de nez ? Quelles sont les principales causes de ce mal ?

Arrêter saignement de nez : comment s’y prendre

Saignement de nez : que faire ?

Perdre du sang n’est jamais une bonne chose. Perdre du sang par le nez peut être encore plus grave d’où la nécessité de réagir promptement et idéalement face à ces situations. La première chose à faire quand vous voyez le sang couler de votre nez, c’est gardé votre calme même si cela a bien souvent une allure dramatique. En effet, les pertes de sang du nez sont moins graves qu’elles ne le paraissent. Dans une telle situation, il faut d’abord s’asseoir et pencher la tête en avant juste au-dessus du cœur. Cette position permet au sang de couler à l’extérieur au lieu de couler dans la gorge et d’entraîner des complications. Dans cette position, vous pouvez alors voir si le saignement se poursuit. Vous devrez alors pincer le bout des narines juste avant la partie osseuse. Après une pression constante de cinq minutes, le saignement pourra bien s’estomper.

Au cas où cette première pression ne donne pas de résultat, récidivez avec cette fois pour un temps de cinq à dix minutes. Si le saignement persiste, vous devrez lors vous rendre chez un médecin. D’autres alternatives sont de placer une compresse froide ou de la glace sur le nez. Vous pouvez également tamponner la narine avec un gaz ou de la ouate trempée. Lorsque vous arrivez à stopper le saignement, restez calme et évitez tout mouvement qui pourrait le relancer.

Il est possible qu’au bout de 15 ou 20 minutes, le saignement ne s’arrête toujours pas. Dans ce cas, la consultation d’un médecin est alors fortement recommandée. De même si l’origine du saignement est une grave blessure ou si vous êtes habitués à saigner du nez, le premier réflexe devrait être de se rapprocher d’un médecin. Le médecin peut alors recourir à une cautérisation du vaisseau sanguin suite à une anesthésie locale. Le tamponnement est également une solution très efficace qui consiste à introduire un gaz ou un ballon gonflable dans le nez pour faire pression sur le vaisseau affecté afin d’arrêter le saignement.

Les principales causes du saignement de nez

La récurrence des saignements de nez est justifiée par une forte irrigation de cette zone. Le nez contient en effet de nombreux vaisseaux sanguins externes qui peuvent facilement être atteints. Les saignements causés par des cessions de ces vaisseaux externes ne comportent pas de véritable danger. Lorsque les gros vaisseaux internes par contre sont concernés, le saignement est généralement plus complexe. Les causes les plus fréquentes de saignement du nez sont :

  • La sécheresse due à la chaleur des maisons ;
  • Le fait de se gratter le nez ;
  • Les blessures ;
  • Les inflammations ;
  • L’usage de drogue ;
  • La consommation d’alcool.

D’autres cause possibles

De même, certains enfants introduisent des objets dans leur narine et ceci peut causer des dommages sur des vaisseaux sanguins. Chez les personnes âgées, des problèmes de reins, l’athérosclérose, l’hypertension et des troubles de coagulation peuvent également être la source de ces saignements. Vous trouvez bien plus haut que faire quand on saigne du nez.

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Camille Roche
Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *