Boule dans la gorge : tout ce qu’il faut savoir

La sensation d’avoir une boule dans la gorge ou au cou est une situation récurrente de nos jours. Le patient a généralement l’impression que son larynx est coincé par une boule au niveau de son cou. Le tout premier reflex face à cette situation est de se racler la gorge, recracher ou tousser afin de faire ressortir la chose en question. Ceci étant, il apparaît de ce qui précède que ressentir une boule dans sa gorge ne soit pas un simple malaise à prendre à la légère, mais le symptôme ou le début d’une maladie. Plusieurs maladies peuvent se cacher derrière une telle inflammation au niveau du cou. Toutefois, les spécialistes vous amèneront à faire des examens qui permettront d’identifier la pathologie.

Boule dans la gorge : tout ce qu’il faut savoir

Quelles sont les causes d’une boule dans la gorge ?

Les causes d’une gorge serrée sont nombreuses et c’est d’ailleurs pour cette raison qu’il devient important d’accorder une attention particulière à ce dysfonctionnement dans votre gorge. Il est très probable qu’on soit face à des troubles d’œsophage, le goitre, cancer de la gorge, une maladie de la glande thyroïde, la sinusite chronique, le RGO (reflux gastro-œsophagien) et bien d’autres. Plusieurs études ont prouvé qu’une anomalie pareille peut être due à l’anxiété, le stress ou l’inquiétude. Ces phénomènes occasionnent des contractions musculaires au niveau de la gorge en entrainant ainsi une obstruction qui s’estompe chaque fois que le patient est dans une posture relaxante. Il convient de comprendre que cette pathologie est psychologique à l’origine.

Comment se manifeste ce phénomène ?

Une gorge nouée se manifeste de plusieurs façons. Cette sensation gênante est à l’origine de plusieurs maladies et c’est d’ailleurs pour cette raison qu’il est judicieux de se faire suivre par un spécialiste afin de déterminer exactement l’origine de cette boule.

  • L’inflammation de la gorge : il s’agit d’une infection au niveau de l’œsophage ou des fosses nasales. Cela peut être causé par l’exposition du patient à des substances nocives qu’il aurait inhalées. Cette muqueuse peut également être la résultante d’une anémie ou d’un diabète. S’il s’agit d’une inflammation, elle se manifeste par une toux incessante, la pénibilité du patient à ingurgiter ou par une hypersensibilité.
  • La contraction de l’œsophage : cette boule peut infecter l’œsophage à cause d’un événement malheureux ou d’une situation malheureuse qui aurait occasionné le stress chez le patient. Cela est le plus souvent accompagné des spasmes. Toutefois, le fait de continuer à racler la gorge ou à tousser continuellement peut empirer le mal. Il est préférable de se rendre immédiatement à l’hôpital.
  • Le RGO (Reflux Gastro-Œsophagien) : la sensation de gorge serrée dans ce cas expose le patient à des fortes douleurs à la gorge et au niveau de l’œsophage. La plupart de personnes victime de cette maladie souffrent aussi de brulant. Cela se manifeste par une toux sèche.
  • Le cancer de la gorge : cette maladie est de plus en plus fréquente dans la société actuelle. Cette infection se manifeste de plusieurs manières, on remarque des changements de la voix, le manque d’appétit, les difficultés de déglutition, douleurs aux oreilles et une perte de poids rapide.

Quels examens peut-on faire face à ce phénomène ?

Il existe plusieurs examens recommandés face à la sortie d’une boule dans la gorge. Il est conseillé de consulter un médecin spécialiste lorsque les douleurs persistent, quand votre voix devient rauque, difficulté à avaler…. En fonction des symptômes et de leurs manifestations, le médecin pourra vous recommander des examens comme la fibroscopie, le miroir ou l’imagerie médicale.

Quels sont les traitements ?

Le traitement varie en fonction de la gravité de votre cas. La solution extrême dans la plupart des cas c’est une intervention chirurgicale. Cependant, si les causes principales de cette maladie sont psychologiques, grâce à des exercices de relaxation auquel vous serez soumis, ce malaise finira tout seul. Dans le cas où le patient n’arrive pas à bien utiliser sa voix, il subira un logopède. Le kinésithérapeute vous aidera à faire des exercices de détente et de respiration pour relaxer les muscles au niveau du cou.

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Camille Roche
Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *