Innastudio.com » Santé » Bouton de fièvre : comment s’en débarrasser ?

Bouton de fièvre : comment s’en débarrasser ?

Par Camille Roche le 11 octobre 2018

Avez-vous déjà remarqué ces boutons enquiquinants autour de votre bouche lorsque vous avez la fièvre, lors de vos règles ou même lorsqu’il fait frais ? Susceptibles d’apparaître dans plusieurs circonstances, les boutons de fièvre ne sont néanmoins pas incurables. En effet, vous découvrirez bientôt tout le nécessaire sur cette éruption virale.

bouton de fièvre

Bouton de fièvre : qu’est-ce que c’est ?

Également connus sous le nom de « feu sauvage », les boutons de fièvre sont, comme le dit si bien le nom, des boutons qui apparaissent ordinairement autour de la bouche, plus particulièrement sur les lèvres. Très contagieux, ces boutons ne sont néanmoins pas dangereux. En France, environ 60 % de la population en a souffert à un moment donné.

Les causes

Les boutons de fièvre sont généralement causés par le virus de l’herpès simplex type 1. Ce dernier n’est pas très loin de l’herpès simplex type 2, son cousin. Le virus de l’herpès simplex type 2 peut, lui aussi, causer des boutons de fièvre, mais très rarement. En Amérique du Nord, près de 80 % de la population vit en permanence avec le virus de l’herpès simplex type 1 dormant, c’est-à-dire inactif. Le plus souvent, le virus se réfugie dans un état d’hibernation à l’intérieur des cellules nerveuses du corps. Mais bien que le système immunitaire soit en mesure de garder le virus en état d’inactivité, lorsqu’une personne atteinte s’expose à un facteur déclenchant, le système immunitaire se retrouve affaibli. Cela occasionne la multiplication rapide du virus, qui se propage ensuite le long des cellules nerveuses pour enfin apparaître sur la peau. Voici, ci-dessous énumérés, les facteurs de déclenchement spécifiques :

  • Temps froid ;
  • Fatigue ;
  • Fièvre (due à n’importe quelle infection) ;
  • Menstruations ;
  • Tension mentale ou physique ;
  • Irritation des lèvres ;
  • Coup de soleil.

Par ailleurs, comme il est dit plus haut, le virus est contagieux. En effet, vous pouvez le contracter lorsque vous entrez en contact direct avec le bouton de fièvre ou le liquide que contient celui-ci. De même, il est possible de contracter le virus lorsque vous serrez les mains à une personne qui a touché ses vésicules et qui, bien évidemment, est porteuse du virus. En cas d’usage de brosse à dents, d’une tasse, d’un ustensile de cuisine, de serviette, de rouge à lèvres… d’une personne infectée, alors vous serez aussi infecté à votre tour. Pour savoir si une personne n’est plus contagieuse, il suffit de voir si ses vésicules forment une croûte et ne sont plus douloureuses.

Comment diagnostiquer les boutons de fièvre ?

Les symptômes de ce virus sont si clairs et évidents qu’il n’est plus important d’effectuer une batterie de tests. Aller consulter un médecin ne sera nécessaire donc que lorsque vous constaterez la moindre rougeur ou douleur dans l’œil, une fièvre supérieure à 38 °C ou un liquide blanc-jaunâtre et épais sortant des vésicules. De même, la consultation d’un médecin s’impose lorsque les lésions durent plus de 15 jours, surviennent plus de 5 fois par année, ou lorsque les boutons de fièvre font leur apparition au même moment qu’une maladie qui affaiblit le système immunitaire.

Comment traiter ou prévenir les boutons de fièvre ?

Jusque-là, il n’existe aucun moyen réputé pour guérir les boutons de fièvre. Ils disparaissent d’eux-mêmes dans la majorité des cas, mais certains médicaments peuvent s’avérer favorisants pour prévenir la progression et traiter la douleur associée aux feux sauvages. Parmi ceux-ci, nous avons :

  • L’acyclovir : il s’agit d’un médicament antiviral, applicable sous forme de pommade, 4 à 5 fois par jour ;
  • La combinaison d’hydrocortisone et d’acyclovir peut être recommandée sous forme de crème. Ce médicament peut stopper la progression du virus si vous l’utilisez au stade de prodrome ;
  • Le docosanol : vous pouvez l’appliquer dès les premiers symptômes. Il exerce une action aidant à prévenir la prolifération du virus.
Camille Roche

Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

(1 votes, Moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...