Cancer de la gorge : Comment le comprendre et l’identifier et le traiter ?

Parmi les nombreuses maladies pouvant toucher les êtres humains, le cancer fait probablement partie de la catégories la plus mortelle. On considère souvent que les cancers de la gorge, des poumons ou encore des os font partie des cancers les plus douloureux et difficiles à traiter.

Le cancer de la gorge résulte de la multiplication anarchique de cellules anormales formant un nodule, une tumeur maligne. Il peut se situer au niveau des différentes parties de la gorge, mais plus généralement au niveau du pharynx et du larynx. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il faudrait parler des cancers de la gorge, au pluriel, plutôt que du cancer de la gorge, au singulier. Ils sont classés dans la même catégorie que les cancers de la bouche et du nez, comme ils présentent des caractéristiques communes, tant au niveau des types de cancer qu’au niveau des causes.

Les cancers de la gorge concernent plus les hommes que les femmes, même si le nombre de cas est en hausse chez ces dernières à cause de l’augmentation du tabagisme et de l’alcoolisme. La tranche d’âge de 50-70 ans est la plus touchée. Le taux d’incidence est beaucoup plus élevé dans certains pays asiatiques, notamment la Chine, mais également dans des pays d’Amérique du Sud et d’Afrique, en France, en Iran, etc.

Cancer de la gorge : Comment le comprendre et l’identifier et le traiter ?

Quels sont les facteurs de risque des cancers de la gorge ?

Les deux principaux facteurs de risque des cancers de la gorge sont le tabagisme et l’alcoolisme. Les risques augmentent avec les quantités consommées, et avec l’association des deux, ces risques sont multipliés par deux ou trois.

D’autres facteurs peuvent également intervenir, notamment une infection par le papillomavirus humain (HPV), l’inhalation de matières et produits toxiques en milieu professionnel, une alimentation pauvre en fruits et légumes, etc.

Quels sont les différents symptômes des cancers de la gorge ?

Il se peut que les symptômes apparaissent tardivement et de manière discrète. Ils peuvent varier selon les parties de la gorge qui sont touchées. Ce sont, entre autres :

  • Une voix enrouée persistante ;
  • Une gêne ou une difficulté à déglutiner, à parler ou à respirer ;
  • Une grosseur dans le cou ;
  • Une douleur persistante dans l’oreille ;
  • Des crachats sanguinolents ;
  • Etc.

Comment diagnostiquer les cancers de la gorge ?

Le diagnostic commence par un interrogatoire minutieux concernant les symptômes, les antécédents médicaux et les antécédents familiaux, suivi d’un examen clinique qui peut inclure :

  • Un examen approfondi de la gorge sous anesthésie locale ;
  • Une endoscopie sous anesthésie générale pour un examen plus détaillé ;
  • Des biopsies : prélèvements de tissus qui seront effectués au cours de l’endoscopie aux fins d’analyse, pour confirmer ou infirmer l’existence de cellules cancéreuses.

Si le cas de cancer est confirmé, d’autres examens peuvent suivre, pour déterminer le stade et l’étendue de la tumeur, ainsi que les traitements les mieux adaptés :

  • Un scanner de la gorge ;
  • Une radiographie des poumons ;
  • D’autres tests d’imagerie comme la TDM (tomodensitométrie) et l’IRM (Imagerie par résonnance magnétique) ;
  • Un bilan de l’état général du patient.

Quels sont les traitements possibles des cancers de la gorge ?

Le choix des traitements se fait selon les résultats des différents examens, notamment en ce qui concerne la localisation et la taille de la tumeur. Les principaux traitements utilisés sont :

  • La chirurgie qui consiste à enlever la totalité de la tumeur, ainsi que les ganglions concernés.
  • La radiothérapie, par irradiation de la tumeur et des ganglions depuis l’extérieur, afin de les détruire. La tomothérapie, une technique de radiothérapie avec modulation d’intensité guidée par l’image (IMRT), permet une très grande précision d’irradiation.
  • La chimiothérapie pour réduire le volume de la tumeur avant la radiothérapie ou la chirurgie.

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Camille Roche
Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *