Cancer de l’œsophage : causes et traitements

L’œsophage, long tube musculaire qui relie le pharynx à l’estomac, est un organe qui fait partie du tube digestif. Il mesure environ 25 centimètres et est situé derrière la trachée et le cœur. Il traverse successivement le cou, le thorax, le diaphragme et l’abdomen où il rejoint l’estomac au niveau du cardia (ou jonction œsogastrique).

Le cancer de l’œsophage est une affection qui se développe à partir d’une cellule de l’œsophage initialement normale. Elle se transforme et se multiplie anarchiquement pour former une masse appelée tumeur maligne.

Cancer de l’œsophage

Les causes du cancer de l’œsophage

Les principaux facteurs de risque du cancer de l’œsophage sont les suivants :

  • Le tabagisme : le tabac (fumer ou chiquer) augmente le risque de cancer œsophagien. Le risque est encore plus élevé si la durée totale du tabagisme est élevée de même que le nombre de cigarettes fumées par jour.
  • Une consommation excessive d’alcool : le risque de développer un cancer de l’œsophage est lié à la quantité d’alcool consommée. La combinaison de la consommation d’alcool et du tabac augmente encore plus le risque.
  • Une faible consommation de fruits et légumes : chez les personnes consommant peu ou pas de fruits et légumes, le risque d’avoir un cancer de l’œsophage est également élevé.

Développement d’un cancer de l’œsophage

Le cancer de l’œsophage peut naître dans n’importe quelle partie de cet organe et se développer. Le plus souvent, ce sont les cellules de la muqueuse qui sont le point de départ de ce mal. Il existe deux formes principales de ce cancer : les carcinomes épidermoïdes et les adénocarcinomes.

Les carcinomes épidermoïdes sont les plus fréquents. Très souvent localisés au niveau du tiers moyen et du tiers supérieur de l’œsophage, ils se développent à partir des cellules de la couche de revêtement de la muqueuse, l’épithélium.

Les adénocarcinomes elles, se développent à partir des cellules glandulaires de la muqueuse situées au niveau de la partie inférieure de l’œsophage.

Lorsqu’un cancer apparaît, les cellules cancéreuses sont d’abord peu nombreuses et limitées à la muqueuse. Au fur et à mesure qu’elle évolue et si aucun traitement n’est fait, les cellules cancéreuses se propagent et contaminent les autres tissus de la paroi de l’œsophage (la sous-muqueuse puis la musculeuse et l’adventice). Elles envahissent ensuite les structures adjacentes telles que la trachée, l’aorte et le péricarde.

Des cellules cancéreuses peuvent se décoller de la tumeur, emprunter les vaisseaux sanguins ou lymphatiques et contaminer d’autres organes situés à proximité comme le foie, les poumons… où elles forment de nouvelles tumeurs appelées métastases.

Les symptômes du cancer de l’œsophage

Les personnes atteintes du cancer de l’œsophage peuvent avoir plusieurs symptômes à savoir :

  • La perte de poids ;
  • La perte d’appétit ;
  • La fatigue ;
  • La difficulté à avaler ;
  • Les brûlures d’estomac ;
  • La douleur à la gorge, au centre de la poitrine ou dans le haut du dos ;
  • La voix rauque ou enrouée ;
  • La toux.

Les traitements possibles du cancer en fonction de son étendue

Les médecins déterminent le choix et l’ordre des traitements à effectuer sur une personne atteinte en fonction des caractéristiques du cancer, en particulier son type histologique (carcinome épidermoïde ou adénocarcinome). En d’autres termes, il s’agit de la nature des cellules à l’origine de la tumeur.

Pour déterminer le stade du cancer de l’œsophage, les médecins s’appuient sur un système international de stadification : le système TNM (Tumor, Nodes, Metastasis) en français (tumeur, ganglions, métastases). Pour ce faire, les médecins prennent en compte la profondeur de la tumeur dans les différentes couches de l’œsophage, son agrandissement éventuel aux organes voisins (T), l’atteinte ou non des ganglions lymphatiques (N) et la présence ou non de métastases dans des parties du corps plus éloignées (M).

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Camille Roche
Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *