Claquage mollet : quelles en sont les causes ?

Le claquage est un accident le plus souvent sportif qui se traduit par la rupture d’un nombre important de fibres musculaires ou de faisceaux du muscle touché. Elle est accompagnée dans la majorité des cas d’une hémorragie soit externe soit interne au niveau de la lésion.

Le claquage est généralement causé soit par une contraction violente ou trop rapide d’un muscle ou par un choc sur un muscle contracté. Les muscles les plus touchés par cet accident musculaire sont les cuisses, les biceps et les mollets. Il s’agit fréquemment d’un manque de souplesse ou d’une ancienne élongation musculaire mal soignée.

Claquage mollet : quelles en sont les causes ?

Quels sont les symptômes d’une contusion musculaire ?

En cas de blessure d’un muscle sans déchirure apparente de la peau, on parle de contusion. Généralement bénigne et sans conséquence, elle nécessite toutefois des précautions.

La contusion est provoquée par des traumatismes qui arrivent soit lors d’un choc entre sportifs sur un air de jeu ou alors lors d’une chute au sol ou contre un objet contondant ou dur. Lorsqu’elle n’est pas bénigne, elle est appuyée.

Il est important de savoir reconnaître une contusion et de ne pas la confondre avec d’autres accidents comme une atteinte ligamentaire qui arrivent plus chez les sportifs de plus de 35 ans se traduisant par une élongation musculaire.

Selon la gravité du choc, la contusion musculaire aura les conséquences suivantes : un hématome dû à un épanchement de sang lié à la rupture des faisceaux musculaires, une douleur aiguë localisée au point d’impact ou encore un gonflement ou un léger bleu.

L’essentiel est de vite diagnostiquer la gravité du claquage, car des complications neuro-vasculaires pourraient subvenir.

Déchirure musculaire mollet temps de guérison

Le temps de guérison d’une déchirure musculaire du mollet est généralement fonction des premières précautions qui sont prises à la survenance du choc. Les spécialistes vous recommanderont presque tous le protocole « GREC ».

C’est un moyen mnémotechnique de guérison qui signifie :

  • Glace ;
  • Repos ;
  • Élévation ;
  • Compression.

En effet, le premier réflexe qu’il faut avoir est celui d’appliquer un sachet de glaces (un sac de congélation par exemple) sur la lésion entourée d’un linge. L’avantage du froid est qu’il entraîne une vasoconstriction qui est le resserrement des vaisseaux sanguins et réduit l’importance de l’hématome et la douleur qui est alors vive. Il faut toutefois être prudent et ne pas appliquer le sac de glace directement sur la peau et autres sprays refroidissant capables de provoquer des gelures locales. De même, l’application sur une blessure ouverte est à absolument éviter.

Ensuite, il est important de stopper l’activité sportive que vous meniez. Cela se traduit par un repos complet d’au moins 48 heures qui permettra de mesurer l’impact du traumatisme et l’intensité de la blessure.

Il faut également veiller à ce que le mollet douloureux soit surélevé afin de ralentir la circulation sanguine et diminuer la taille des gonflements. L’idéal est de la maintenir à 45 °.

Enfin, il est recommandé d’appliquer un pansement compressif sur la partie lésée afin de prévenir un trop grand gonflement de la zone. Il ne faut cependant pas trop comprimer le mollet avec ce pansement de sorte que le sang ne puisse plus circuler et que les pouls disparaissent.

Élongation du mollet : comment la soigner

Lorsque c’est le mollet qui est victime de cet accident, il est très important de refroidir la région touchée à l’aide des moyens précités et de procéder à une compression manuelle de la partie pour empêcher l’apparition d’un hématome sous-périosté. L’application d’une pommade antiinflammatoire aidera ensuite à soigner le mal.

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Camille Roche
Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *