Discopathie dégénérative L5 S1 : causes, symptômes, traitements

Processus de modification progressive d’un disque intervertébral, la discopathie dégénérative L5S1 est le vieillissement précoce et (ou) accéléré du disque. Pouvant atteindre n’importe quel disque, cette forme de discopathie est la plus fréquente. Néanmoins, la discopathie L3 L4 est également de plus en plus présente. Peu importe sa forme, une discopathie présente de nombreux stades d’évolution. Elle évolue généralement d’une discopathie débutante modérée à la discopathie dégénérative qui peut provoquer une disparition complète du disque dans certains cas. Heureusement, des solutions existent pour corriger le problème le plus rapidement possible afin d’éviter les complications.

Discopathie dégénérative L5 S1 : causes, symptômes, traitements

Discopathie L3 L4 : les causes du vieillissement du disque

La discopathie dégénérative est une maladie qui en plus d’augmenter le risque de hernies discales, peut également provoquer une vive douleur et un profond inconfort. Touchant généralement les personnes de plus de 40 ans, cette pathologie peut être liée à plusieurs facteurs. Parmi les éléments déclencheurs d’une discopathie débutante, on peut citer :

  • Les prédispositions familiales : d’après une récente étude, la discopathie L3 L4 peut avoir une cause génétique. Néanmoins, il est possible de retarder son apparition ou de la prévenir en suivant une discopathie dégénérative traitement naturel.
  • Le surplus de poids : les kilos superflus, aussi légers soient-ils, sont de potentiels facteurs de la discopathie débutante. En effet, plus le poids supporté par la colonne vertébrale devient important, plus les disques sont exposés à s’user rapidement. Dans la plupart des cas, cette situation occasionne, soit des déformations, soit un terrassement de la colonne.
  • La pratique de certaines activités physiques : si l’exercice est généralement recommandé pour une bonne santé, il peut également provoquer une discopathie débutante. Certaines activités physiques sont particulièrement risquées et il vaut mieux prendre les dispositions nécessaires pour limiter les dégâts.
  • L’âge : chez une personne âgée, le cartilage composant les disques intervertébraux est très rigide. De plus, le nouveau de ces disques se déshydrate et n’est plus capable d’amortir correctement les chocs. Ces facteurs provoquent la perte de flexibilité de la colonne vertébrale et l’augmentation du risque d’incidence des hernies discales.
  • Le tabagisme : le tabac est l’un des produits qui réduisent considérablement la circulation sanguine dans les tissus, ce qui occasionne une déshydratation du noyau gélatineux et du cartilage des disques intervertébraux. La capacité d’absorption des chocs du noyau et la flexibilité du cartilage se trouvent réduites. Le patient peut alors ressentir une vive douleur et parfois des complications.

Les symptômes de la discopathie débutante

Si la discopathie L3 L4 est asymptomatique chez certaines personnes, elle se traduit par des douleurs insoutenables au quotidien chez d’autres. Selon le cas, cette pathologie peut même occasionner une perte de mobilité. D’une manière générale, les signes annonçant une discopathie débutante varient en fonction du disque touché et du niveau de terrassement.

Lorsqu’un ou plusieurs disques lombaires sont concernés, la discopathie se manifeste par :

  • Des fourmillements dans les jambes ;
  • Des douleurs lombaires ;
  • Une perte de sensibilité ;
  • Des symptômes rappelant la sciatique.

En revanche, on constate une perte de dextérité, des maux de tête fréquents et des fourmillements dans les jambes et les bras lorsque la discopathie est liée à un dysfonctionnement des disques cervicaux.

Discopathie dégénérative traitement naturel

Dans les centres de santé, le traitement de la discopathie consiste à calmer les douleurs en utilisant des anti-inflammatoires et des antalgiques. Parfois, des séances de rééducation sont nécessaires. Ce traitement associé au repos permet dans la plupart des cas de corriger le problème. En cas de récidive, il est recommandé d’opter pour une discopathie dégénérative traitement naturel. Le traitement consiste généralement à prévenir la discopathie grâce à une bonne hygiène de vie et grâce à un exercice physique adapté. Le patient peut également suivre un régime spécifique pour perdre la masse graisseuse pour alléger la charge qui pèse sur les vertèbres.

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Camille Roche
Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *