Diurétique naturel : une substance aux multiples usages

Qu’ils soient naturels ou synthétiques, les diurétiques sont principalement utilisés comme traitement pour la rétention d’eau dans le corps, ainsi que pour les calculs rénaux, l’œdème, les indigestions ou l’hypertension artérielle. Si, la plupart des produits à base de diurétique sont disponibles sur ordonnance, il est possible de trouver des diurétiques naturels dotés du même niveau d’efficacité. Ces produits proviennent de sources variées, ont une utilité propre, présentent des effets secondaires spécifiques et peuvent requérir des précautions particulières. Découvrez dans cet article, les vertus des diurétiques naturels ainsi que les substances qui en sont dotées.

Diurétique naturel : une substance aux multiples usages

Les diurétiques : des substances adaptées au traitement de nombreuses affections

Les diurétiques sont des médicaments ou des substances naturelles qui provoquent une hausse de  la sécrétion d’eau et de sodium dans l’urine. De façon générale, les diurétiques peuvent être des médicaments vendus en pharmacies, mais certains aliments et certaines boissons agissent comme des diurétiques naturels. La plupart de ces substances stimulent les reins qui en viennent à excréter plus de sodium dans l’urine. Lorsque les diurétiques éliminent le sodium, le corps élimine également l’eau. Les médecins prescrivent des diurétiques lorsque le corps retient trop de liquides. Il s’agit d’un problème de santé qui affecte les adultes dans la majorité des cas. Cependant, d’autres problèmes de santé peuvent justifier l’usage des diurétiques, il s’agit de : l’obésité, la cellulite, le diabète, les dysfonctionnements rénaux, le rhumatisme, l’hypertension, la cirrhose, les dysfonctionnements dans la circulation sanguine… les médicaments diurétiques sont classés en 3 catégories : les diurétiques de l’anse, les diurétiques thiazidiques et les diurétiques épargneurs de potassium.

Les sources de diurétique naturelles

Les diurétiques naturels sont utilisés dans des affections où l’augmentation de la quantité de l’urine est une voie de traitement approprié. Bien utilisées, ces substances sont aussi efficaces que les médicaments diurétiques sur ordonnance pour résorber les maux. Selon une étude récente, on estime à plus de 650 le nombre de préparations mono et poly-herbal, de décoctions, de teinture, des comprimés et des capsules issus de diurétiques naturels. Le nombre de plantes diurétiques répertoriées comme tel et en usage clinique s’élève à environ 75 à nos jours. Parmi eux, on peut citer :

  • L’hibiscus : est également appelée roselle ou oseille rouge, cetantiseptique urinaire compte de nombreuses substances naturelles qui sont diurétiques ;
  • Le gingembre : les thés et mixtures au gingembre sont détoxifiant en raison de leurs qualités diurétiques ;
  • Le mimosa : cette herbe vivace et rampante est souvent cultivée pour sa saveur ;
  • Le persil : ses composés flavonoïdes, cette plante est recommandée en cocktail diurétique ;
  • Le chou : outre ses propriétés curatives, la plante est un excellent légume diurétique ;
  • Le cerisier : il a des propriétés diurétique et dépurative à cause de sa forte teneur en potassium.

Par ailleurs, réduire le sodium dans votre alimentation peut aider à pallier l’accumulation de liquides. Cela peut se faire en favorisant la consommation d’aliments comme l’oignon, les raisins, l’ail, les asperges, le poivron, les fraises, la pastèque…

Les traitements naturels pour la rétention d’eau sont-ils dangereux ?

On peut utiliser des diurétiques modernes comme traitement de première intention chez les patients en s’approvisionnant simplement en pharmacie. Les effets secondaires et contre-indications sont propres à chaque médicament. Quant aux plantes médicinales, même si elles sont en forte demande en raison de leur large activité biologique et médicale, elles comportent de potentiels dangers. Ainsi, l’usage de ces plantes peut entraîner une forte diminution ou alors une forte hausse du taux de potassium dans le sang. Certains patients ont évoqué des douleurs musculaires, des céphalées, de la diarrhée, une soif permanente et accrue, des démangeaisons au niveau de la peau ainsi qu’une augmentation du cholestérol.

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Camille Roche
Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *