Douleur neuropathique : que faut-il faire ?

Le dysfonctionnement du système nerveux ou sa lésion entraîne une douleur neuropathique. Cette douleur nerveuse peut venir soit du périphérique soit du système nerveux central. Il est crucial de ne pas ignorer ce mal. Zoom sur les causes, les symptômes ainsi que sur le traitement adéquat à cette maladie.

Douleur neuropathique : que faut-il faire ?

Douleur neuropathique définition

La douleur neuropathique est une douleur neurologique provenant de la lésion d’une partie du système nerveux (la moelle épinière, les nerfs, ou le cerveau). Plusieurs maladies peuvent causer des douleurs neuropathiques. En effet, cette douleur nerveuse peut être provoquée par un traumatisme de n’importe quelle partie du système nerveux de l’individu. Pour spécifier les différentes douleurs neuropathiques, on en dénombre deux : la douleur neuropathique périphérique et la douleur neuropathique centrale.

En ce qui concerne la douleur neuropathique périphérique, c’est une douleur qui provient d’une lésion des nerfs qui se trouvent à l’extérieur de la moelle épinière. Nous pouvons dire que le syndrome de tunnel carpien provoque des douleurs qui viennent des nerfs de vos poignets. Lorsque vous avez une peau douloureuse à l’effleurement, cela peut venir de la neuropathie diabétique.

La douleur neuropathique provient de la moelle épinière ou du cerveau suite à un dysfonctionnement des nerfs. C’est ce qui est généralement constaté lors d’un AVC ou d’un traumatisme médullaire.

Les causes de la douleur neuropathique

Nombreuses sont les causes de la douleur neuropathique parmi lesquelles nous avons :

  • La pression d’une tumeur ;
  • La neuropathie diabétique ;
  • Le stress chronique ;
  • Les carences en vitamines ;
  • Les effets secondaires des médicaments cancérologiques ou cardiologiques ;
  • L’abus d’alcool ;
  • La névralgie post herpétique ;
  • La sciatique (elle comprime les nerfs de la même famille qui se retrouve à la base de l’ensemble des vertèbres) ;
  • Le sida ;
  • L’AVC (l’accident vasculaire cérébral est une maladie neuropathique très compliquée) ;
  • La sclérose en plaques ;
  • Le diabète ;
  • Le syndrome du canal carpien ;
  • Le zona ;
  • Etc.

Par ailleurs, les deux spécifiques de la douleur neuropathique présente chacune leur causent. En effet, la douleur neuropathique périphérique est causée par :

  • Une lésion traumatique des nerfs ;
  • La présence d’une tumeur sur un nerf ;
  • L’abus d’alcool ;
  • Le diabète ;
  • Les effets secondaires après la prise d’un médicament.

Quant à la douleur neuropathique centrale, elle est causée par :

  • Un mauvais fonctionnement des nerfs du cerveau ou de la moelle épinière ;
  • Un AVC.

Il ne faut pas confondre les douleurs neuropathiques aux douleurs inflammatoires. Ce sont deux choses différentes, puisque les douleurs inflammatoires sont dues à une lésion tissulaire.

Douleurs neuropathiques symptômes

Plusieurs symptômes ou signes permettent de reconnaitre les douleurs neuropathiques. Nous pouvons citer :

  • Les démangeaisons ;
  • Les picotements ;
  • Les fourmillements ;
  • La faiblesse de certains muscles ;
  • Le sommeil interrompu ;
  • La contraction musculaire ;
  • Forte sensibilité à la chaleur ou à la fraicheur ;
  • Peau sensible ;
  • Douleurs lancinantes ;
  • Douleurs brûlantes.

Ces symptômes sont très handicapants et altèrent la vie de l’individu atteint.

Traitement à suivre

Pour soulager la douleur neuropathique ou la douleur neurogène, il est important de suivre un bon traitement médicamenteux. Plusieurs médicaments sont prescrits par les docteurs pour venir à bout de ces douleurs. Nous avons entre autres :

  • La gabapentine ;
  • La prégabaline ;
  • Le tramadol ;
  • La morphine ;
  • Les antidépresseurs tricycliques ;
  • L’amitriptyline ;
  • La nortriptyline ;
  • Crème contenant de la capsaïcine ;
  • Le xylogel (c’est un gel qui contient de la lidocaïne) ;
  • Le qutenza (c’est un patch très concentré en capsaïcine) ;
  • La toxine botulique injectable.

De même, la neurostimulation transcutanée et l’acupuncture sont des traitements spécifiques qui aident beaucoup certains patients. Mais ces médicaments ne sont forcément efficaces dans tous les cas de douleurs neuropathiques.

De plus, il y a également certains traitements non médicamenteux qui peuvent venir à bout de la douleur neuropathique comme :

  • La méditation ;
  • La répartition des activités ;
  • La relaxation ;
  • La thérapie cognivitocomportementale.

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Camille Roche
Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *