Douleur tempe : causes, symptômes et traitements

Avoir un mal de tête est une pathologie assez fréquente. Indigestion, stress, coups de sang, tumeurs, grippe… sont autant de facteurs qui peuvent déclencher un mal de tête. Dans la plupart des cas, quelques bons gestes suffisent pour corriger le mal. Mais, lorsqu’il s’agit d’une douleur vive et brève tête localisée au côté droit par exemple, il se peut que la tempe soit touchée. Dans ce cas, il est conseillé de consulter rapidement pour éviter les complications. Découvrez ci-dessous des informations utiles sur les douleurs tempes et sur la conduite à tenir face à un tel problème.

Douleur tempe : causes, symptômes et traitements

Mal à la tempe droite : quels sont les facteurs déclencheurs ?

Si avoir mal à la tête est presque normal, le mal à la tempe droit peut être le signe d’un problème beaucoup plus compliqué. Il s’agit en effet d’une crise migraineuse favorisée par :

  • Une mauvaise alimentation ;
  • Les mauvaises conditions de vie (hypoglycémie, sommeil de mauvaise qualité, etc.) ;
  • Le stress (contrariété, période de détente brutale, etc.) ;
  • Les facteurs climatiques et environnementaux (lumière clignotante, bruits, odeurs, migraine cataméniale, contraception…) ;
  • Etc.

D’autres éléments peuvent également déclencher une douleur tempe, région paire rattachée à une partie de la région temporale, laquelle se trouve au niveau de la fosse temporale.

Quels sont les symptômes des douleurs tempes ?

Selon le cas, un mal à la tempe droit peut être sans ou avec aura. D’une manière générale, la sensation migraineuse correspond à l’ensemble des symptômes et signes neurologiques qui précèdent ou accompagnent une migraine. Les causes de douleurs tempes peuvent être diagnostiquées par simple examen clinique. Très souvent, le diagnostic de migraine est posé à partir de 5 crises migraineuses. Il faut noter que la durée de chaque crise est comprise entre 4 et 72 h.

En cas de céphalée, le mal correspond à au moins deux des caractéristiques suivantes : unilatérale, pulsatile, modérée ou sévère, aggravée par les efforts physiques quotidiens. En plus de ces signes, on constate, soit une photophobie (intolérance à lumière) ou phonophobie (intolérance aux sons), soit des nausées ou vomissements.

D’après des spécialistes, la migraine avec aura répond presque aux mêmes critères diagnostiques que la migraine sans aura. Seulement, la migraine avec aura s’accompagne souvent de signes à savoir :

  • Des troubles du langage : ils sont très rares et se caractérisent essentiellement par un manque du mot, une difficulté à articuler (dysarthrie), une incapacité au langage (aphasie totale).
  • Une aura visuelle ou migraine ophtalmique : elle est caractérisée par un point lumineux dans le champ visuel, une vision double (diplopie), une amputation du champ visuel, une déformation des lignes, voire des hallucinations visuelles élaborées.
  • Une aura motrice : très rare, elle se caractérise par un déficit moteur d’un membre.
  • Une aura sensitive : plus ou moins fréquente, elle est caractérisée par des fourmillements des doigts ou des membres ou encore du pourtour des lèvres.

Le bilan comprend généralement : prélèvements sanguins, scanner cérébral +/— doppler des vaisseaux du cou +/ — électroencéphalogramme et consultation du neurologue spécialiste.

Mal à la tempe droite : quelles solutions ?

Le traitement d’une crise migraineuse vise dans un premier temps à supprimer les facteurs déclenchants la douleur vive brève tête. Pour ce faire, les médecins recommandent au patient de s’allonger dans un endroit calme et semi-obscur. Dans certains cas, on utilise des anti-nauséeux pour calmer la nausée. Ensuite, le médecin traitant cherchera à corriger la crise avec des triptans (Zomig, Imigrane, Almogan, Tigret, Naramig, etc.).

Dans la plupart des cas, un traitement médicamenteux suffit pour corriger les douleurs tempes. Mais, en cas de récidive, il faudra recourir à un suivi spécialisé chez un neurologue. Ce dernier pourra évaluer le traitement médicamenteux pour vous proposer d’autres solutions.

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Camille Roche
Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *