Dysphagie : causes, caractéristiques et traitement

Sensation de gêne ou d’obstacle lors au passage des aliments après leur déglutition, la dysphagie est un symptôme assez fréquent aujourd’hui. Encore connu sous comme une difficulté à avaler, ce trouble vient généralement d’une anomalie du transport des aliments du pharynx à l’estomac. Peu importe le cas, il est important de vite reconnaitre ce malaise, de le soigner pour éviter les complications. Découvrez ici des informations utiles sur la douleur déglutition.

Dysphagie : causes, caractéristiques et traitement

Les causes de la difficulté à déglutir

Les causes de la difficulté à avaler sont classées selon le type de dysphagie. On distingue en effet deux types de dysphagies à savoir : les dysphagies lésionnelles ou mécaniques et les dysphagies fonctionnelles. Ces dernières sont liées à un trouble de la motricité œsophagienne qui provoque une douleur œsophage. Les causes de ce type de difficulté à déglutir sont :

  • L’achalasie du sphincter inférieur de l’œsophage : il s’agit d’une absence de relâchement du sphincter inférieur de l’œsophage qui entraine une dilatation et une douleur œsophage en amont.
  • La maladie des spasmes diffus de l’œsophage : elle consiste en des spasmes de l’œsophage n’entrant pas dans le fonctionnement normal de ce dernier. Dans certains cas, ces contractions involontaires provoquent un problème de déglutition et des douleurs thoraciques rappelant une douleur cardiaque.
  • La sclérodermie : il s’agit d’une affection qui provoque la diminution de souplesse des tissus. En dehors des problèmes classiques qu’elle entraine, cette affection peut également conduire à une diminution importante des contractions de l’œsophage. Il s’ensuit un ralentissement du bol alimentaire.
  • La neuropathie diabétique : un taux de sucre trop élevé dans le sang finit par détruire les fibres nerveuses empêchant ainsi les mécanismes de coordination des spasmes de l’œsophage.

Dans le cas des dysphagies lésionnelles, on soupçonne :

  • Les sténoses inflammatoires : l’inflammation des tissus rétrécit le conduit. Ces phénomènes inflammatoires peuvent être liés à un reflux gastro-duodénal, l’ingestion de caustiques ou une radiothérapie.
  • Des envahissements et compressions externes : un anévrisme de l’aorte, un ganglion, une malformation de l’aorte, un cancer bronchique sont autant de facteurs pouvant entrainer une accumulation d’aliments et une compression du reste de l’œsophage.

Qu’est-ce qui caractérise la difficulté à avaler ?

Selon le cas, plusieurs signes peuvent être associés à la difficulté à déglutir. Parmi les plus fréquents, on peut citer :

  • Le fait de tousser ou de s’étouffer lorsqu’on tente d’avaler un aliment ;
  • Les haut-le-cœur répétés ;
  • La sensation d’aliments collés dans la gorge ;
  • Le fait de trop baver ou de trop saliver ;
  • Une douleur déglutition ;
  • Une difficulté pour commencer par déglutir ;
  • Etc.

Retenez cependant que la dysphagie peut également se produire lorsque vous mangez trop vite ou tenter d’avaler des aliments qui ne sont pas correctement mâchés. Parfois, cette difficulté peut être liée à des causes beaucoup plus graves. Dans tous les cas, il est important de suivre un traitement pour limiter les dégâts sur le long terme.

Difficulté à avaler : quelles sont les solutions ?

S’il existe plusieurs traitements contre les dysphagies, la meilleure des thérapies est celle qui consiste à en traiter la cause. Ainsi, la difficulté à déglutir est œsophagienne, une chirurgie peut être nécessaire. Il existe également des médicaments permettant de réduire l’acidité gastrique et d’élargir la lumière de l’œsophage. Dans le cas d’une dysphagie oropharyngée, le patient peut apprendre des techniques spécifiques de déglutition pour aider à avaler les aliments. Certains exercices aident aussi à mieux coordonner les muscles intervenant dans la déglutition.

Peu importe la solution choisie, il est nécessaire d’adopter certaines bonnes pratiques pour accélérer les choses. Chaque bouchée étant très douloureuse lorsqu’on a une difficulté à avaler, il est indiqué de préférer les aliments riches en calories. Pour vite guérir, vous pouvez par exemple tremper des biscuits secs dans du thé pour les ramollir avant de les avaler. Buvez aussi beaucoup de liquide pour faciliter la guérison.

Si la dysphagie est un problème souvent très gênant, il existe des solutions pour corriger rapidement le tir.

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Camille Roche
Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *