Dystrophie musculaire, une maladie aux multiples facettes

Encore appelée maladie des muscles, la dystrophie est une maladie dégénérative qui touche pour la plupart du temps toute catégorie de personne. Plusieurs personnes se posent des questions sur cette maladie musculaire. Cet article répond à vos nombreux questionnements qui méritent réflexion.

Dystrophie musculaire, une maladie aux multiples facettes

La dystrophie musculaire : qu’est-ce que c’est ?

La dystrophie musculaire représente la famille des maladies qui affectent les muscles. Elle est caractérisée par une perte progressive des fibres musculaires. Les muscles du corps perdent progressivement leur tonus, leur volume et tendent à s’atrophier avec le temps.

D’origine génétique, cette maladie touche n’importe qui sans distinction d’âge, de sexe, de race. Elle existe sous trente différentes formes et jusqu’à ce jour, il n’existe  aucune sorte de traitement curatif pour aucun des cas de dystrophie musculaire qui existe.

La dystrophie musculaire : quelles sont les maladies les plus fréquentes de cette famille ?

La famille des maladies des muscles existe sous différentes formes. Voici une liste des maladies musculaires les plus fréquentes :

  • La myopathie de Duchenne ;
  • La myopathie de Becker ;
  • La maladie de Steinert ;
  • La myopathie des ceintures ;
  • La dystrophie musculaire congénitale ;
  • La myotonie oculopharyngée, plus fréquente au Québec

La dystrophie musculaire : quels en sont les symptômes ?

Les symptômes de cette maladie varient selon le type de dystrophie que présente le sujet. Selon les cas, le patient peut présenter des troubles aussi bien cardiaques que respiratoires. Il peut également présenter une malformation de l’œil, un déficit intellectuel.

La myopathie de Duchenne

Dans le cas de la myopathie de Duchenne ; forme fréquente de la maladie, les premiers symptômes apparaissent entre 3 et 5 ans.  L’enfant qui auparavant marchait normalement éprouve des difficultés à marcher, à courir, à sauter. La perte du volume dans les jambes cause à l’enfant des crampes et douleurs musculaires.

La myopathie de Becker

Dans le cas de la myopathie de Becker, les symptômes apparaissent entre 5 et 15 ans. La maladie évolue moins rapidement que celle de Duchenne. Le patient présente une perte musculaire progressive au niveau de ses membres et de son tronc. Par contre, il est sujet à de fréquentes atteintes respiratoires et cardiaques.

La maladie de Steinert

Cas fréquent de myopathie chez l’adulte, la maladie de Steinert présente des symptômes qui peuvent varier d’une personne à une autre. Les muscles de la cheville, du cou, le visage est autant de parties qui peuvent être touchées. Le sujet peut présenter des troubles hormonaux, digestifs, oculaires, respiratoires ainsi qu’une calvitie prématurée.

La myotonie oculopharyngée

Pour cette maladie des muscles qui saute, les premiers symptômes apparaissent entre 40 et 50 ans. À progression lente, le sujet atteint présente des difficultés de déglutition, une perte des muscles des yeux, du pharynx, des paupières tombantes.

La dystrophie musculaire : quels traitements administrés au patient atteint ?

Jusqu’ à ce jour, il n’existe pas encore un traitement efficace pour guérir de la maladie du muscle qui saute. Aucun des médicaments disponibles ne peut freiner l’évolution de la dystrophie musculaire.

Par contre, les garçons atteints de la myopathie de Becker ou de Duchenne sont soumis à un traitement de corticoïdes afin de soulager un tant soit peu les douleurs musculaires et crampes ressenties.

La prise en charge médicale assure juste une limitation des déformations et une aide à mieux vivre. Vu les nombreuses avancées scientifiques, il se pourrait qu’un efficace traitement médicamenteux puisse voir le jour les années à venir pour guérir de cette maladie.

Néanmoins, un traitement orthopédique et une physiothérapie  sont indispensables pour soulager les patients et leur offrent une vie plus confortable. Les massages  et soins de réadaptation assurent une souplesse des muscles et limitent les douleurs articulaires.

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Camille Roche
Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *