Innastudio.com » Santé » Ecg : pourquoi a-t-on toujours besoin de l’ecg lors d’un problème cardiaque ?

Ecg : pourquoi a-t-on toujours besoin de l’ecg lors d’un problème cardiaque ?

Par Camille Roche le 16 octobre 2018

L’ecg est une abréviation du mot « électrocardiogramme« , c’est un enregistrement de l’activité électrique du cœur humain sur une période plus ou moins variable. L’ecg était classé comme examen complémentaire après tout examen clinique de l’appareil cardiovasculaire mais maintenant il est considéré comme une partie intégrante de l’examen clinique du médecin, il permet de confirmer et de suspecter plusieurs pathologies rien qu’en analysant d’une manière efficace le tracé qui doit être fait dans des conditions optimales.

L’ecg étudie l’influx électrique du cœur.

L’ecg est basé sur l’étude de l’influx électrique du cœur car ce dernier médicalement parlant n’est rien d’autre qu’un muscle ( de structure un peu particulière) et tout muscle nécessite la réception d’un potentiel d’action pour travailler. Le potentiel d’action est créé par les mouvements d’ions de l’extérieur vers l’intérieur de la cellule et inversement ce qui crée un influx électrique qui est capté par les différentes électrodes de l’ecg. Un cœur normal en repos a une activité de base qui est la même pour tout le monde, l’ecg permet de la détecter et de faire un tracé pour l’étudier, donc toute anomalie de l’activité cardiaque va obligatoirement changer l’activité électrique du cœur et donc va être mise en évidence par l’ecg qui va l’enregistrer.

L’analyse minutieuse de l’ecg permet de faire des diagnostics !

Quand on entend parler de pathologie cardiaque, la première chose qui nous vient à l’esprit est sans aucun doute l’IDM ( infarctus du myocarde) et il est diagnostiqué par l’ecg ! Pour comprendre comment l’ecg permet de faire des diagnostics il faut comprendre comment se manifestent les pathologies dans l’ecg, ce dernier est fait d’ondes et d’espaces précis donc en situation pathologique on peut avoir :

  • Une augmentation de l’amplitude des ondes : qui se voit surtout dans les hypertrophies des cavités cardiaques.
  • Un rallongement des espaces : c’est la manifestation des troubles de conduction.
  • Une anomalie du rythme cardiaque : cela regroupe les tachycardies et bradycardies en tous genres.
  • L’apparition de nouvelles ondes : comme dans le cas de l’IDM.
  • Une anomalie de tout le tracé : c’est l’apanage des troubles ioniques.

L’ecg permet de combler les lacunes de l’examen clinique du médecin, en effet il est impossible de diagnostiquer un IDM sur un examen clinique car ce dernier est tout à fait normal ( sauf quelques cas) et même dans d’autres pathologies il est nécessaire de faire un ecg, il est aussi obligatoire avant toute intervention chirurgicale qu’elle soit petite ou grande. L’ecg est la projection du cœur, de son fonctionnement et de son état, la bonne lecture de ce dernier est obligatoire pour tout médecin même généraliste et pas que le cardiologue.

Camille Roche

Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 5 (1 votes, average: 5,00 out of 5)
You need to be a registered member to rate this.
Loading...