Emla : comment utiliser ce patch ?

Après un accident, faire une petite suture ou nettoyer les blessures peut être un traumatisme pour certains patients. Heureusement, il existe désormais une solution pour faire toutes ces actions, sans que le sujet ne ressente pas énormément de douleur. Cette solution porte le nom de Emla. Nous vous proposons d’aller à la découverte de ce produit, utile pour les médecins et les personnes sensibles.

Emla

Patch Emla : qu’est-ce que c’est et dans quel cas l’utiliser ?

Emla fonctionne exactement comme une anesthésie locale. Il contient en effet deux principes actifs des « anesthésies locales » à savoir : la lidocaïne et le prilocaïne. Il s’utilise généralement avant certains actes médicaux pour réduire la douleur chez le patient.

Si vous devez par exemple vous faire suturer la cuisse, le médecin peut décider de mettre un patch sur la partie à suturer. Cela aura pour effet de réduire la douleur au moment de la suture.

Emla s’utilise également pour les injections, la prise de sang ou encore des opérations mineures sur la peau. Soulignons néanmoins qu’avec le patch Emla, vous sentirez la pression et le toucher. Seules les sensations de douleurs sont bloquées.

Comment utiliser le patch anesthésiant ?

Il n’est pas très difficile d’utiliser le patch anesthésiant Emla. Mais avant, il est important de suivre quelques règles simples à savoir :

  • Ne pas mettre le patch sur une plaie ouverte ;
  • Éloigner le patch des yeux et de la bouche ;
  • Éviter de mettre le patch sur les éruptions cutanées, les eczémas, etc.

Dans un premier temps, vous devez vous assurer que la surface de la peau que vous souhaitez anesthésier est nettoyée, propre et sèche. Une fois la vérification effectuée, prenez votre patch anesthésiant et tirez sur les bords pour l’ouvrir.

Ensuite, appliquez le patch sur la surface de la peau. Faites surtout attention pendant la manipulation. Vous ne devez pas mettre la main au centre de l’anneau. Cela risque de répandre l’anesthésiant hors de la zone traitée.

Enfin, indiquez l’heure sur le patch avec un stylo à bille. Cela permettra au médecin de se rappeler de l’heure à laquelle vous avez reçu le patch. Il faut noter ici que le patch doit être retiré une heure après son application. Chez les enfants de moins de trois mois, le patch doit rester plus d’une heure pour fonctionner convenablement.

Après toutes ces étapes, le médecin pourra réaliser son opération ou faire ses injections sans que vous ressentiez la moindre douleur. Qu’en est-il alors des effets secondaires du patch Emla ?

Quels sont les effets secondaires de ce produit ?

Comme tous les médicaments, le patch Emla peut provoquer chez certaines personnes des effets indésirables. Notons que ces effets ne sont pas systématiques chez tout le monde. Chaque organisme est particulier.

En ce qui concerne les effets secondaires fréquents, il faut noter que le patch anesthésiant provoque parfois des réactions locales de la peau. Il s’agit précisément de la pâleur de la zone traitée, de la rougeur ou encore d’un léger gonflement.

Pour ce qui est des réactions peu fréquentes, le patch Emla provoque une sensation de chaleur, de brulure et de démangeaison de la zone traitée. Les patients se retrouvant dans ce cas sont un peu comme brulés.

Dans Les cas les plus rares, il a été constaté des réactions allergiques suivies de choc anaphylactique, des troubles sanguins (Méthémoglobinémie) et une irritation des yeux.

En somme, le patch Emla est très utile pour les personnes ayant la phobie des piqûres de seringue, des prises de sang ou encore des personnes qui ont une très grande tolérance à la douleur. Toutefois, il faudra l’utiliser dans de bonnes conditions pour qu’il soit efficace.

Camille Roche
Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *