Fibrome symptomes : comprendre et se prémunir d’une tumeur fibromateuse

Un fibrome est typiquement un fibrome bénin ou une tumeur fibromateuse. Les fibromes sont composés de tissus fibreux ou conjonctifs. Les fibromes (ou fibromes) sont des tumeurs du tissu fibreux ou conjonctif qui peuvent se développer dans tout organe. Les fibromes se développent généralement dans l’utérus. Bien qu’ils soient bénins, les fibromes utérins peuvent entraîner des saignements vaginaux abondants, des problèmes vésicaux ou des douleurs ou pressions pelviennes.

Fibrome symptomes : comprendre et se prémunir d'une tumeur fibromateuse

Où se produisent les fibromes ?

Les fibromes se trouvent à de nombreux endroits dans le corps. Le système reproducteur féminin est l’un des domaines courants du développement des fibromes. Les fibromes utérins et les fibromes ovariens (tumeurs ovariennes bénignes) en sont des exemples.

Qui est à risque de développer un fibrome ?

On estime que jusqu’à 70 % des femmes développent des fibromes utérins. On les trouve habituellement chez les femmes dans la trentaine et la quarantaine et leur taille diminue généralement après la ménopause. Les fibromes sont deux à cinq fois plus fréquents chez les femmes afro-américaines que chez les femmes caucasiennes. Les fibromes ovariens sont rares et se rencontrent généralement chez les femmes dans la cinquantaine pendant la périménopause (transition à la ménopause) ou après la ménopause.

Causes

La cause du fibrome plantaire n’est pas connue.

Serait-ce génétique ?

Certaines recherches indiquent que la génétique pourrait jouer un rôle. Les fibromes plantaires sont plus fréquents chez les personnes d’origine nord-européenne et touchent rarement les personnes d’origine asiatique.

Le traumatisme est-il un facteur ?

Certains experts croient que le traumatisme physique au pied peut être un facteur dans le développement d’un fibrome plantaire. Les blessures répétitives au pied peuvent entraîner une déchirure du fascia de la voûte plantaire, ce qui favorise la croissance des fibromes. L’American Orthopedic Foot and Ankle Society, cependant, ne tient pas compte du traumatisme comme facteur de croissance des nodules.

Le mode de vie peut-il y contribuer ?

La recherche a établi un lien entre plusieurs conditions médicales et choix de mode de vie et le développement d’un fibrome plantaire. Cependant, l’étude ajoute que ces conditions contribuent probablement à un fibrome plantaire plutôt que de le provoquer directement.

Les conditions sont les suivantes :

  • maladie hépatique chronique
  • diabète
  • épilepsie
  • abus d’alcool à long terme

Il existe également une association entre le fibrome plantaire et certains médicaments et suppléments, notamment :

  • les médicaments antiépileptiques, comme la phénytoïne
  • bêta-bloquants pour l’hypertension artérielle
  • glucosamine et chondroïtine
  • vitamine C (en fortes doses)

Quels sont les symptômes courants des fibromes ?

Certaines femmes atteintes de fibromes ne présentent aucun symptôme ou des symptômes bénins, tandis que d’autres présentent des symptômes plus graves et débilitants. Les symptômes courants des fibromes utérins comprennent :

  • Règles abondantes ou prolongées
  • Saignements anormaux entre les menstruations
  • Douleur pelvienne
  • Miction fréquente
  • Douleurs lombaires
  • Douleur pendant les rapports sexuels
  • Infertilité

Comment diagnostique-t-on les fibromes ?

Les fibromes peuvent être détectés pendant la palpation (sensation avec les doigts ou les mains) effectuée dans le cadre d’un examen pelvien, ou diagnostiqués par imagerie, comme l’échographie, la tomodensitométrie et l’imagerie par résonance magnétique (IRM).

Comment diagnostique-t-on les fibromes ?

Les fibromes peuvent être détectés pendant la palpation (sensation avec les doigts ou les mains) effectuée dans le cadre d’un examen pelvien, ou diagnostiqués par imagerie, comme l’échographie, la tomodensitométrie et l’imagerie par résonance magnétique (IRM).

Comment traite-t-on les fibromes ?

Le traitement dépend de la taille des fibromes, des symptômes et d’autres facteurs. Les fibromes asymptomatiques peuvent ne pas nécessiter de traitement. La myomectomie (ablation chirurgicale d’un fibrome utérin) peut être pratiquée pour enlever les fibromes qui interfèrent avec la fertilité chez les femmes qui veulent devenir enceintes. L’hystérectomie (ablation chirurgicale de l’utérus) est également couramment pratiquée chez les patientes présentant des symptômes débilitants de fibromes utérins, mais elle n’est pas une option pour les femmes qui prévoient une grossesse future. Les traitements non chirurgicaux des fibromes utérins comprennent les médicaments, l’embolisation des artères utérines et le traitement par ultrasons ciblés.

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Camille Roche
Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *