Globules blancs : déficience et traitement

Vous le savez peut-être déjà, mais les globules blancs sont des cellules sanguines protégeant le système immunitaire. Lorsque leur nombre diminue à moins de 4000 éléments au mm3 dans le sang, on parle de leucopénie. On distingue 2 types de leucopénie, en fonction du type de carence concerné : la neutropénie et la lymphopénie. Un taux bas de globules blancs augmente la probabilité d’être exposé à certaines infections, l’organisme y étant plus vulnérable.

Globules blancs : déficience et traitement

Causes du manque globules blancs

Il est important de distinguer la neutropénie de la lymphopénie. La neutropénie désigne une baisse du taux de globules blancs causée par leur utilisation intensive par l’organisme lors du traitement de certaines pathologies et tumeurs. Les causes principales de la neutropénie sont :

  • Réduction des granulocytes suite à la prise d’un médicament ;
  • Certaines maladies de la moelle osseuse ;
  • Envahissement médullaire.

La lymphopénie, quant à elle, est une pathologie hématologique qui se caractérise par une baisse du taux des lymphocytes.

La lymphopénie peut résulter de plusieurs facteurs :

  • Maladie congénitale ;
  • Hyperplasie ;
  • Maladies hépatiques ou de la rate ;
  • Pathologies du système immunitaire, le SIDA notamment ;
  • Infections de la moelle osseuse ;
  • carences en vitamines et/ou en minéraux, de la sous-alimentation ou encore du stress.
  • Etc.

Symptômes du manque de globules blancs

La fièvre est le principal symptôme de la neutropénie. D’autres signes peuvent survenir à la suite d’une infection causée par le manque de globules blancs : éruptions cutanées, fissures anales, douleurs au thorax, plaies impossibles à cicatriser, problèmes respiratoires, etc. Ces symptômes doivent vous amener à consulter rapidement.

Les signes d’une leucopénie varient selon le type de leucocytes touchés, le premier symptôme étant une anémie, accompagnée d’asthénie (état de fatigue intense), palpitations, tachycardie, essoufflements à l’effort, pâleur, insomnies, migraines, ménorragie chez les femmes.

Traitement du manque de globules blancs

Pour traiter le manque de globules bas, une médication à base de cytokine et de stéroïdes est administrée pour stimuler la production de globules blancs ou la moelle osseuse.

Ensuite, en vue de défendre le système immunitaire contre les infections opportunistes et la fièvre, une antibiothérapie intensive doit être mise en place. Le traitement varie en fonction des spécificités du patient, mais inclut généralement des médicaments aux propriétés bactéricides puissantes, des antibiotiques contenant de la pénicilline, des antifongiques. Pour les cas les plus critiques, vu les risques de surinfection, le malade est hospitalisé dans un environnement stérile.

À côté de ces solutions médicales, si vous désirez savoir comment augmenter naturellement votre taux de globules blancs, sachez que votre alimentation joue un rôle très important. Comme déjà précisé, le manque de globules blancs peut provenir d’une sous-alimentation, et d’un déficit en vitamines et sels minéraux. En vue d’augmenter les globules blancs, adoptez les bonnes habitudes suivantes :

  • Consommez assez de protéines (viandes, lait, poissons, œufs…), excellentes pour renforcer la moelle osseuse ;
  • Optez pour les bons lipides, c’est-à-dire les graisses insaturées ;
  • Mangez des glucides, pour stimuler la production de globules blancs ;
  • Adoptez des aliments stimulant vos défenses immunitaires : ail, chou, haricots blancs, etc. ;
  • Consommez suffisamment de la vitamine C, qui stimule et améliore la performance de vos globules blancs ;
  • Consommez de la vitamine A, D et E de la vitamine D ;
  • Prenez des compléments à base de zinc et de cuivre ;
  • Ayez une bonne hygiène de vie.

Une légère réduction du taux de globules blancs est souvent bénigne, et peut se résoudre en adoptant de bonnes habitudes alimentaires. Toutefois, n’hésitez pas à consulter votre docteur si vous développez un ou plusieurs des symptômes décrits dans cet article.

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Camille Roche
Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *