Herpes genital traitement : comment bien se soigner ?

Plus de 400 personnes dans le monde sont touchées par l’Herpes génitale. Cette maladie sexuellement transmissible est contagieuse. Les traitements de l’Herpes génitale ne la suppriment pas totalement du corps. Cependant, ils permettent d’améliorer les conditions de vie d’une personne souffrante de la maladie. Découvrez-les dans les prochaines lignes qui suivent.

Herpes genital traitement : comment bien se soigner ?

Traitement de l’Herpes génital

Le traitement de l’Herpes consiste essentiellement à prendre des médicaments antiviraux. En effet, cette maladie est un virus qui se transmet sexuellement. Les substances antivirales agissent sur la maladie pour atténuer ses symptômes. Les médicaments se prennent par voie orale et sont soit des solutions buvables, soit des comprimés.

L’Aciclovir est un antiviral. Généralement, les médecins le prescrivent dans le cadre du traitement Herpes génital. Il est commercialisé sur le marché sous différents noms :

  • Zovirax ;
  • Valtrex ;
  • Activir.

La durée de traitement à base d’Aciclovir peut être de 5 jours en récurrence. Les médicaments par voie orale sont à prendre 3 fois par jour pendant cette durée. S’il s’agit d’une primo-infection, la durée du traitement peut atteindre les 10 jours.

L’Aciclovir est disponible sous trois formats. Effectivement, ces médicaments peuvent s’administrer par :

  • Voie orale : prescription par défaut.
  • Intraveineuse : lorsque l’administration par voie orale ne peut se faire.
  • Application cutanée : pour un soulagement rapide.

La prise d’antalgique permet d’atténuer les douleurs. Par ailleurs, l’ibuprofène est reconnu pour son efficacité sur celles-ci. Toutefois, ces médicaments ne doivent s’administrer que par voie orale. Effectivement, l’application de produits cutanée n’est pas recommandée. Leur efficacité est de courte durée. De plus, une application fréquente occasionne des réactions allergiques.

Adopter quelques gestes en cas d’infection

Quelques gestes sont importants pour empêcher l’évolution de la maladie. En effet, vous devez les adopter dans l’heure. Vous devez agir dès que l’apparition des premiers symptômes. Le traitement sera alors facilité. La première chose à faire est de consulter un médecin. La raison est qu’une fois le diagnostic confirmé de l’Herpes, le traitement doit commencer dans l’immédiat.

C’est une maladie sexuellement transmissible. De ce fait, le partenaire de la personne infectée doit également consulter et suivre un traitement. Il est donc primordial d’en discuter. Cela permettra aussi aux partenaires de se soutenir dans le traitement. Les rapports sexuels sont également à éviter pendant le traitement de la maladie.

Les parties impactées par l’Herpes génitale doivent être lavées. Pour ce faire, vous devez nettoyer avec de l’eau et du savon. Ensuite, ces parties doivent être bien séchées. N’utilisez pas de produits nettoyants. Ces derniers peuvent occasionner des irritations. Ce qui aggraverait le cas.

Vous devez porter des vêtements qui ne retiennent pas l’humidité. Par exemple, vos sous-vêtements doivent être en coton. Vous ne devez en aucun cas partager vos linges avec d’autres personnes.

Limiter la transmission

L’Herpes génitale se transmet facilement. Cette maladie s’attrape par le biais de relations sexuelles vaginales ou anales. Sachez que le sexe oral sous toutes les formes favorise aussi sa transmission.

L’abstinence sexuelle est le plus efficace pour éviter la transmission. En effet, l’Herpes génitale ne se transmet pas indirectement. Cela fait qu’une absence de contacts sexuels réduit les chances de transmission à zéro. L’abstinence est importante dans les premières phases du traitement.

Le préservatif limite la transmission des maladies sexuellement transmissibles. C’est également le cas pour l’Herpes génitale. Chaque rapport intime devra donc être protégé. Néanmoins, vous devez parler de la maladie à votre nouveau partenaire. Ainsi, même en étant protégé, ce dernier fera encore plus attention. D’autant plus qu’à un certain stade, le condom ne protège pas entièrement contre l’Herpes génitale.

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Camille Roche
Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *