Homéopathie dépression : comment procéder ?

Utiliser l’homéopathie pour soulager la dépression est un sujet qui fait couler beaucoup d’encre et de salive, car rejetée par la grande majorité des spécialistes. Néanmoins, certains se servent de cette méthode thérapeutique pour soigner la dépression. Voyons ensemble si l’homéopathie est la meilleure solution contre la dépression.

Homéopathie dépression : comment procéder ?

Comment utilise-t-on l’homéopathie pour soulager la dépression ?

L’homéopathie est une technique de la médecine thérapeutique qui consiste à administrer à un patient une quantité infinitésimale de substances. Administrées à doses élevées, ces mêmes substances ont un effet contraire, c’est-à-dire qu’elles créent (chez une personne saine) la même maladie. Cette méthode qualifiée de médecine douce par les scientifiques se base sur le principe selon lequel on guérit le mal par le mal. Pour le traitement, les médecins prescrivent aux patients des substances d’origine animale, minérale ou végétale.

Toutefois, il convient de retenir que le traitement tient compte non seulement des symptômes de la maladie, mais aussi de la personne du patient. Aussi, une homéopathie pourrait avoir des résultats différents sur deux personnes souffrant de la même maladie.

Principes de l’homéopathie

Afin de produire des résultats efficaces, l’homéopathie dans la guérison de la dépression s’est établie des principes qu’elle s’efforce de respecter. Il s’agit notamment de :

  • Le principe de la globalité : ce principe prend en compte tous les aspects de la vie du patient et de tout son être. En effet, en plus de la maladie apparente, le traitement de la dépression passant par l’homéopathie tient également compte des volets psychiques et physiques du patient. Ce mode de traitement de la dépression peut également calmer plusieurs autres troubles à l’instar de l’anxiété, du stress, de l’angoisse (comme dans le laboratoire de Boiron), de l’insomnie, etc.
  • Le principe de la dilution : les substances utilisées par les homéopathes sont diluées des centaines de fois. Comme il est dit plus haut, ces substances sont capables de causer la même forme de maladie. Pour donc éviter de créer d’autres problèmes, les homéopathes n’hésitent pas à diluer au maximum les substances qu’ils utilisent au cours du traitement.
  • Le principe de la similitude : ceci est le principe fondateur de l’homéopathie. En effet, au cours du traitement, on utilise des substances dont l’effet actif provoque les mêmes symptômes que ceux de la maladie à combattre. Mais les spécialistes prennent le soin d’utiliser ces substances en quantité particulièrement faible afin qu’elles n’entraînent pas des effets toxiques sur l’organisme.

Lacunes du traitement de la dépression par homéopathie

Nonobstant toute son efficacité dans le traitement de la dépression, l’homéopathie connaît des limites. En réalité, dans le cas des troubles bipolaires, l’homéopathie n’est pas très efficace. Aussi, chez les personnes maniaco-dépressives, les résultats de ce mode de traitement sont mitigés. Ces limites s’expliquent par le fait que la dilution entraîne la perte de tout effet actif des médicaments utilisés.

Par ailleurs, le recours à l’homéopathie pour soulager la dépression, le stress ou l’angoisse n’a pas fait l’objet d’un cursus spécifique dans les études scientifiques. Elle reste un mode de traitement qui ne fait même pas l’unanimité dans le corps des médecins.

Toutefois, il est conseillé d’associer à l’homéopathie des méthodes de traitement de la dépression dont les résultats ont été attestés par plusieurs études scientifiques. Il s’agit de :

  • Le coaching comportemental : cette méthode n’a aucun effet secondaire. Plaçant le patient au cœur du traitement, elle est axée sur l’apprentissage et la modification des comportements négatifs et toxiques. Elle ajuste votre interprétation des évènements auxquels vous êtes confrontés et aide à instaurer la confiance en soi.
  • L’utilisation des anti dépresseurs : face à une dépression évoluée, le traitement par antidépresseur n’est pas discutable. En réalité, ces médicaments mettent plusieurs semaines à agir. Mais lorsqu’ils sont associés à l’homéopathie, ils pourraient agir plus rapidement et plus efficacement.

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Camille Roche
Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *