Kyste testicule : tout ce qu’il faut savoir

Les kystes testiculaires sont des pathologies bénignes. Ils sont repérés grâce à un diagnostic précis permettant de les différencier des tumeurs cancéreuses. On rencontre les kystes testiculaires chez l’enfant et le jeune adulte. On distingue deux types de kystes testiculaires : les kystes de l’épididyme et les kystes dermoïdes du testicule.

Kyste testicule

  • Kystes de l’épididyme : Accolé aux testicules, précisément sur sa partie supérieure et postérieure, l’épididyme renferme le conduit qui transporte les spermatozoïdes à leur sortie des testicules jusqu’au canal déférent. Un kyste de l’épididyme est une tumeur bénigne caractérisée par les tuméfactions régulières et indolores qu’elle présente. Très souvent localisé à la tête de l’épididyme, le kyste n’a pas une cause spécifique connue.
  • Kystes dermoïdes : C’est une tumeur bénigne exceptionnelle, car elle est extrêmement rare. Pour son diagnostic, un examen anatomopathologique est nécessaire. Les kystes peuvent provoquer une augmentation de la masse testiculaire.

Les principales causes de la masse testiculaire

L’une des principales causes de la masse testiculaire est la torsion testiculaire. C’est une anomalie congénitale qui amène le testicule, plus relâché dans la bourse, à tourner sur lui-même. Cette modification de structure empêche ainsi l’irrigation de l’organe. Le plus souvent, c’est un choc qui en est la cause. Il peut même s’agir d’un choc peu violent (chute à vélo, coup reçu dans les organes génitaux, pratique de sports de combat à risque…). Le réel risque de la torsion testiculaire est la nécrose du testicule. Pour donc éviter cette complication, il est indispensable d’agir rapidement, au plus dans les six heures qui suivent le début de la torsion.

Le kyste de sperme qui est une accumulation de sperme due à une fuite du liquide hors du canal déférent peut également être la cause de l’augmentation de la masse testiculaire. Souvent localisé au-dessus du testicule, il est bénin et non douloureux.

Symptômes des kystes

Les kystes testiculaires se manifestent le plus souvent par une augmentation du volume de la bourse. Pour donc mettre en évidence le niveau d’avancement du kyste, une échographie scrotale constitue le moyen le plus populaire. Toutefois, cela ne donne pas une certitude totale. Seul le diagnostic de certitude permet de se rendre à l’évidence, et ceci uniquement après examen histologique grâce auquel l’hypothèse cancéreuse est écartée.

Le kyste testiculaire : traitement

Il est clair que les kystes testiculaires ne disparaissent pas d’eux-mêmes. En cas de douleurs, il est recommandé de prendre des médicaments tels que l’acétaminophène ou l’ibuprofène. Le traitement du kyste repose aussi sur une surveillance clinique et échographique lorsque la nature kystique bénigne ne fait aucun doute. L’ablation du kyste est proposée en cas d’augmentation du volume de la bourse et/ou d’éventuelles gênes ou douleurs locales liées à sa présence.

La chirurgie est également envisagée dans certains cas de présence de lésions de petite taille. Mais cette méthode radicale comporte des risques, car elle peut causer des dommages à l’épididyme ou au canal déférent ; donc des problèmes de fertilité. Il faut rappeler que la chirurgie est effectuée sur des patients qui, le plus souvent, ont déjà dépassé l’âge de la fertilité. Toutefois, même après une opération de chirurgie, un kyste peut réapparaître.

Quelques conseils sur les kystes

Généralement, il est impossible de prévenir les kystes. Ainsi, les kystes testiculaires ne pouvant pas être prévenus, un auto-examen scrotal est recommandé au moins une fois par mois afin de déceler rapidement tout changement de volume au niveau du scrotum. Le kyste testiculaire qui est un mal bénin n’est généralement pas cancéreux. La plupart du temps, ce mal bénin reste sous surveillance médicale. La manière dont il évolue est le seul indicateur qui permettra au médecin de procéder à une intervention médicamenteuse ou chirurgicale.

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Camille Roche
Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *