La numération plaquettaire : que faut-il savoir ?

Elles jouent un rôle important dans la coagulation du sang : les plaquettes sont de petites cellules dépourvues de noyau. En effet, pour diagnostiquer soit une maladie de sang, ou encore un trouble de coagulation, la numération plaquettaire est prescrite afin de déterminer le nombre de plaquettes. Découvrez dans cet article, toutes les informations essentielles sur la numération plaquettaire.

La numération plaquettaire : que faut-il savoir ?

Les plaquettes

Engendrés par la moelle osseuse, les plaquettes ou thrombocytes sont de petites cellules de 2 à 4 micromètres dépourvues de noyaux. Ces petites cellules en association avec les hématies (globules rouges) ainsi que les leucocytes (globules blancs) jouent un rôle capital dans la coagulation du sang.

Phénomènes très importants à la protection du système vasculaire dans le processus de coagulation, les plaquettes adhèrent aux parois des vaisseaux sanguins endommagés, s’y agrègent et y relâchent leur contenu. C’est ainsi que se forme le clou plaquettaire qui bouche la brèche dans le vaisseau sanguin et évite de ce fait le saignement à l’intérieur du corps. Les plaquettes ont une durée de vie moyenne de 9 jours.

Dosage de la numération plaquettaire : pourquoi l’analyse des plaquettes ?

L’examen pour connaitre le taux de plaquettes est prescrit quand il détecte chez un patient des troubles de coagulation ou une maladie de sang. Ainsi, l’Hémogramme ou Numération de la Formule Sanguine (NFS) est l’analyse quantitative et qualitative des éléments contenus dans le sang. Cet examen renseigne l’état général du patient.

Pour pratiquer le dosage de la numération plaquettaire, la prise de sang plaquettes est effectuée dans le pli du coude, le bout du doigt, ou au talon à l’aide d’une ponction veineuse. Toutefois, il est plutôt préférable de faire le prélèvement à jeun.

En ce concerne les valeurs normales de la plaquette prise de sang, elles sont comprises entre 150 000 et 4 500 000/mm3 de sang et les résultats peuvent être disponibles en 24 h

Comment interpréter les résultats de la numération plaquettaire ?

Nombreuses sont les situations qui permettent d’interpréter les résultats d’une numération plaquettaire, allant d’une augmentation des plaquettes à une diminution de celles-ci dans le sang. Si vous êtes en face de :

Une augmentation des plaquettes ou trombocytose cela peut être causée par :

  • Une infection ;
  • Une anémie à la suite d’une carence en fer ;
  • Une inflammation ;
  • Le stress ;
  • Une hémorragie interne ou externe importante ;
  • Des brûlures sévères ;
  • La stimulation de la moelle osseuse ;
  • L’ablation de la rate (splénectomie) ;
  • Une cirrhose ;
  • Un traumatisme ;
  • Une pancréatite ;
  • Le syndrome myéloprolifératif ;
  • La maladie de Hodgkin.

Cette hausse de plaquettes peut augmenter un risque de thrombose à cause des agrégats plaquettaires.

Une diminution du nombre de plaquette ou thrombopénie est due à :

  • Une infection virale (hépatite, rougeole, oreillon, varicelle, etc.) ;
  • Une maladie qui pousse le système immunitaire à se battre contre les cellules de l’organisme tout en pensant que ce sont des cellules étrangères ;
  • Une lésion dermatologique à la suite d’une sortie des hématies vers les cellules étrangères ;
  • Un alcoolisme sévère ;
  • Une toxicité médicamenteuse ;
  • La répétition de la transfusion de sang ;
  • Une collagénose qui est un ensemble de maladies touchant le tissu conjonctif présent dans les muscles.

Par ailleurs, il est à noter qu’une thrombopénie peut être provoqué par :

  • Des maux de tête ;
  • Une hémorragie digestive, gingivale ;
  • Une vision double ;
  • Un saignement du nez.

Cependant, certains aspects physiologiques sont également à la base de la variation (augmentation ou diminution) du taux plaquettes. Il y a entre autre :

  • La longue durée de vie en altitude (augmentation du taux) ;
  • Les grossesses (diminution) ;
  • Consommation d’alcool (diminution) ;

Lorsque vous faites face à une augmentation ou à une diminution des plaquettes, il important de consulter un médecin pour un rétablissement de la situation.

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Camille Roche
Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *