Levothyrox : présentation, posologie et effets secondaires

Lorsque vous ne parvenez plus à produits suffisamment d’hormones thyroïdiennes, vous ressentirez des troubles de la thyroïde. Dans ces cas, le Levothyrox reste votre seul remède. Pour une meilleure utilisation, nous vous donnons ici les informations nécessaires sur la posologie ainsi que les contre-indications.

Levothyrox : présentation, posologie et effets secondaires

Le médicament thyroïde Levothyrox : présentation et posologie

Avec pour objectif de produire des hormones supplémentaires, ce comprimé possède un principe actif basé sur le Lévothyroxine sodique et contient les excipients ci-après : Lactose, Amidon de maïs, Gélatine, Croscarmellose sodique et Magnésium stéarate. Avant de l’utiliser, vous devez tenir compte de la posologie prescrite par votre médecin. Elle varie en fonction du degré d’hypothyroïdie, de votre âge ainsi que de votre tolérance aux médicaments. Chez un adulte par exemple, le traitement peut commencer par 25 ou 50 µg par jour et peut évoluer selon un palier de 25 à 50 µg avec un intervalle de 2 à 4 semaines. Votre soignant peut aussi vous proposer d’autres posologies en particulier dans les cas de troubles du rythme, d’insuffisance cardiaque ou coronarienne. La posologie s’adapte également aux résultats de la TSH après 6 à 8 semaines de prise constante. Mais un dosage de T4 libre supplémentaire s’exige pour les traitements à visée frénatrice si vous souffrez d’un cancer de la thyroïde. Chez les enfants, le Levothyrox dosage constitue un soin d’entretien qui varie de 100 à 150 µg/m2 de surface corporelle par jour. Pour les nouveau-nés et les nourrissons, le médecin doit proposer une dose initiale de 10 à 15 µg/kg de poids corporel par jour pendant les trois premiers mois. Le Levothyrox s’applique par voie orale et seulement à ceux qui peuvent avaler des comprimés. De même, par précaution, vous devez les prendre le matin à jeun, ou à distance des repas.

Les indications et contre-indications

Avant de prendre le Levothyrox, vous devez recevoir d’abord l’avis de votre médecin ou de votre pharmacien dans certains cas. Mais de façon générale, les hormones thyroïdiennes s’utilisent dans les conditions ci-après :

  • Une hypothyroïdie ou une thyroïdectomie ;
  • Les circonstances nécessitant de freiner la sécrétion de TSH ;
  • Contre le gain de poids à cause du contrôle de la thyroxine sur le métabolisme.

Vous ne devez cependant pas recourir à ce traitement dans toutes les situations. Votre médecin devra donc vous mettre en garde par rapport à l’application du comprimé. Les contre-indications du Levothyrox se présentent comme suit :

  • Les troubles causés par une activité trop importante de la glande thyroïde ;
  • Une maladie cardiaque non stabilisée ;
  • Une intolérance au lactose ;
  • Une hypersensibilité à la substance active ou aux différents excipients précités ;
  • En cas de cardiopathies décompensées, de coronaropathies et de troubles du rythme non contrôlés ;
  • En cas de syndrome coronarien aigu ou de myocardite aiguë ;
  • Une association de la lévothyroxine et d’un antithyroïdien en cas de grossesse.

En cas de dosage Levothyrox trop élevé, vous ressentirez des troubles digestifs (vomissements, douleurs abdominales, diarrhées, etc.), cardiovasculaires (tachycardie, hypertension, douleurs thoraciques, etc.), généraux (fièvre, rougeur de la peau, sueurs, etc.) et neurologiques (irritabilité, insomnie, céphalées, mydriase, troubles de la conscience, coma, etc.). N’hésitez donc pas à en informer votre médecin le plus tôt possible.

Les effets secondaires

La lévothyroxine constitue un comprimé avec une faible marge thérapeutique. Ainsi, l’écart entre les concentrations efficaces et toxiques reste très étroit. Vous devez donc suivre l’avis et les conseils de votre médecin afin d’éviter un surdosage ou un sous-dosage. Chez les personnes âgées, l’emploi du Levothyrox les expose à un grand risque de fracture. Voici quelques autres effets secondaires observables :

  • Des douleurs des muscles comme l’arthrite ou le rhumatisme ;
  • L’angine de poitrine ;
  • L’infarctus du myocarde ;
  • Les troubles du rythme cardiaque ;
  • L’amaigrissement ;
  • La constipation ;
  • La perte de cheveux ;
  • Des crampes ;
  • Des maux de tête ;
  • Des vertiges, etc.

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Camille Roche
Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *