Mononucléose : causes, symptômes, traitements

Dotée de caractéristiques particulières qui permettent de la différencier, cette maladie touche une certaine catégorie de personnes. Nous vous exposons ici ses diverses manifestations ainsi que les traitements envisageables. Continuez donc la lecture et vous saurez tout de ce mal.

mononucléose

Qu’est-ce que la mononucléose ?

Appelée plus souvent la mononucléose infectieuse, elle représente une maladie provoquée par le virus Epstein-Barr. Elle touche surtout les adolescents et les jeunes adultes, mais aussi les enfants. Dès que vous ressentez des maux de gorge, une grande fatigue et une sensation de faiblesse dans tout votre corps, alors vous souffrez de la mononucléose. Encore appelée « maladie du baiser » parce qu’elle se transmet plus facilement par la salive, elle n’entraîne pas toujours d’infection et reste même inoffensive dans la majorité des cas. En effet, à partir de l’âge de 5 ans, 50 % des individus portent le virus Epstein-Barr et 90 % à 40 ans. Le corps s’habitue à sécréter des anticorps contre ce virus. Un homme atteint peut donc conserver le mal durant toute sa vie sans présenter les symptômes.

Très contagieuse, la mononucléose se transmet par la salive (souvent par les baisers), les échanges d’ustensiles, les objets souillés, ou de la mère à l’enfant. Vous pouvez également contracter le virus lors d’une transfusion de sang ou d’une transplantation d’organe. Toute personne porteuse de ce virus peut le transmettre à une autre durant la période d’incubation de 4 à 6 semaines avant l’apparition des symptômes. Même guéri, l’individu reste contagieux pour des mois encore.

Mononucléose symptômes

Observée la plupart du temps chez les adolescents et les jeunes adultes, cette maladie peut toucher toute personne exposée. Le mal se remarque plus dans les sociétés où les mesures d’hygiène demeurent prédominantes, ce qui favorise la transmission de la maladie durant l’adolescence. Cependant, celui qui la contracte en bas âge dispose plus de chance de ne pas présenter un symptôme mononucléose. De façon générale, voici les signes de l’infection :

  • Une fatigue extrême ;
  • Un gonflement et une sensibilité des ganglions du cou et des aisselles ;
  • Des accès de fièvre pouvant aller jusqu’à 40,5 °C (105 °F) avec des frissons ;
  • Un mal de gorge prononcé pouvant entraîner une incapacité d’avaler ;
  • Des maux de tête et une perte d’appétit ;
  • Des douleurs musculaires généralisées ;
  • L’apparence d’éruption cutanée le plus souvent après la prise des antibiotiques ;
  • Une augmentation du volume de la rate, perceptible par le médecin en tâtant l’abdomen.

En résumé, la fièvre et le mal de gorge peuvent durer de 2 à 3 semaines alors que la fatigue peut persister plusieurs mois. De même, en cas de douleur aiguë localisée en haut et à gauche de l’abdomen, vous devez consulter aussitôt un médecin. Cela pourrait provenir de l’enflement de la rate qui devient susceptible de se rompre.

Les traitements de la mononucléose

Actuellement, vous ne trouverez pas de soins spécifiques pour guérir la mononucléose. Cette dernière représente en effet, une maladie bénigne qui disparaît généralement d’elle-même après 4 ou 8 semaines au plus tard. Si vous devez recevoir de traitement, ce sera pour vous donner des soins de soutien jusqu’au rétablissement. Pour prévenir ce mal, voici quelques précautions à prendre :

  • Évitez les baisers sur la bouche des personnes atteintes de mononucléose ;
  • N’échangez pas des ustensiles de cuisine, des verres ou des assiettes avec un individu infecté ;
  • Lavez-vous souvent et correctement les mains ;
  • Protégez-vous des éternuements.

En guise de traitements, appliquez les recommandations ci-après afin d’accélérer votre rétablissement :

  • Observez une bonne période de repos durant l’infection ;
  • Buvez beaucoup d’eau, de bouillons et de jus pour limiter la déshydratation ;
  • Gargarisez-vous avec une solution d’eau salée (½ cuillère à thé de sel dans un verre d’eau) afin de soulager les maux de gorge ;
  • Buvez et mangez des aliments froids ou même glacés ;
  • Arrêtez les sports exigeants et de contact pendant 2 mois au moins ;
  • Au besoin, vous pourrez prendre des Analgésiques, des Antibiotiques ou des Corticostéroïdes pour soigner d’éventuelles complications.

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Camille Roche
Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *