Moules enceinte : peut-on en manger ?

Vous avez envie d’un bon plat de moule, mais puisque vous êtes enceinte, vous vous demandez si cela est sans risque pour vous et surtout pour votre bébé. Sachez que dans votre état vous devez consommer avec modérations les fruits de mer sinon vous risquez des infections qui peuvent être nuisibles au bébé.

Moules enceinte : peut-on en manger ?

Peut-on manger fruits de mer enceinte ?

Bien qu’ils soient délicieux et riches en minéraux (calcium, fer) en vitamine (B12), acides gras (oméga-3) et en oligoéléments (sélénium, iode, zinc), les fruits de mer sont très indispensables à la croissance de votre fœtus, à sa santé et à la vôtre puisqu’ils vous procurent un équilibre alimentaire. Cependant, vous devez faire très attention en les consommant si vous êtes enceinte, car ils peuvent vous transmettre de graves infections telles que :

  • La listériose qui est une maladie à conséquences graves (retard de croissance intra-utérine ou accouchement prématuré) sur le fœtus, car la bactérie est (listéria) responsable de cette maladie ;
  • Le toxoplasme ;
  • L’hépatite A.

Soyez donc vigilantes, car ses infections peuvent aussi conduire à une malformation du fœtus. Les fruits de mer sont pour la plupart du temps contaminé par des déchets ou polluants environnementaux (polychlorobiphényles, dioxines) et les produits capables de nuire au développement neurologique du fœtus (le mercure).

Si vous ne voulez donc pas courir des risques inutiles, l’idéal serait de ne pas consommer les fruits de mer crus, mal conservés, contaminés.

Moule femme enceinte : précautions à prendre

Il existe plusieurs sortes de fruits de mer. Les moules sont cependant les plus prisées. Sachez que toutes les moules ne sont pas nuisibles à la santé. Manger des moules enceintes revient à prendre des précautions importantes qui sont :

  • Assurez-vous que les moules ont été bien conservées (conservation à froid).
  • Bien trier les moules et retirer les moules mortes.
  • Faites bien cuire les moules. C’est une précaution nécessaire si vous ne voulez pas prendre des risques en consommant des moules. Mal cuites, les moules vous rendent vulnérables à l’intoxication alimentaire. Cela est dangereux non seulement pour vous, mais aussi pour le bébé. Si après la cuisson vous sentez des odeurs, il serait préférable de ne pas en consommer.
  • Évitez la consommation fréquente de moule même si l’envie de femme enceinte vous pousse à en manger tous les jours. Consommez les moules grossesse avec modération.
  • De façon générale, retenez que les fruits de mer recouverts de coquille doivent être cuits avec les coquilles ouvertes.

Cas du poisson

Si manger des moules nécessite tant d’attention, qu’en est-il alors du poisson ?

Les poissons sont riches en substances (fer, iode, vitamine D et B12 ; sélénium, phosphore) absolument indispensables pour la santé et le développement de votre bébé. Les poissons riches en Oméga-3 sont les plus gras et leur consommation est souvent conseillée, car ils participent excessivement au développement des cellules (des yeux et du cerveau) du bébé.

Le poisson gras est conseillé en cours de grossesse et pour éviter l’accumulation de mercure, mangez les petits poissons se situant en début ou milieu de la chaine alimentaire (sardine fraiche, maquereau, truite, sole, bar, lieu, mulet, saumon, merlan, turbot, limande, etc.). Les poissons prédateurs tels que le thon, l’espadon, le requin sont à éviter parce qu’ils sont trop riches en mercure.

Pour manger du poisson enceinte sans courir donc de risque, il faut toujours notifier que vous voulez du poisson bien cuire compte tenu de votre état (grossesse). Si la cuisson n’est pas complète, redemandez qu’on cuise à nouveau le plat.

Prévoyez un sac isotherme et à l’intérieur des blocs de glace si vous achetez du poisson afin d’en assurer la conservation avant de rentrer chez vous. Une fois chez vous, stockez vos produits de mer dans la partie froide du réfrigérateur pour un délai de 1 à 3 jours. À l’aide d’une fourchette, toujours vérifiez la cuisson du poisson ou du filet de poisson si celui-ci est préparé à la vapeur, à la poêle ou au four.

Vous pouvez continuer avec d'autres articles :

Camille Roche
Je suis tombé dans l’univers high-tech assez jeune, j’ai donc une soif de connaissances que j’aurais le plaisir de vous dévoiler. Je suis assez polyvalent et je m’attaque aussi à l’immobilier et même au bricolage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *